Brunch

Brunch_let's have_wp.jpg

Aujourd’hui, c’est bank holiday ! C’est donc férié ! Mais c’est aussi la saison des brunches qui commence ! Rien ne vaut alors la possibilité de faire un brunch ce lundi !

Brunch_buffet_wp

Le brunch est un repas qui se prend entre la fin de la matinée et le début de l’après-midi, soit entre 11 h et 15 h environ. Il se compose de plats et boissons combinant à la fois les ingrédients du petit déjeuner et ceux du déjeuner. Il se commence par le sucré, suivi du salé. Présenté sous la forme d’un buffet, chaque convive peut se servir selon son appétit et ses goûts. Le terme « brunch » est ainsi l’association d’une partie du mot breakfast et de celle du mot lunch.

Brunch_nordique_wp

Populaire en Angleterre, le plus souvent chez la classe aisée, le brunch n’est pourtant pas d’origine britannique, mais américaine. Il s’est introduit au Royaume-Uni à la fin du 20e siècle. En France, il arrive dans les années 1980 ; de nombreux cafés, hôtels, restaurants, etc. le proposent le week-end et il devient populaire auprès des jeunes citadins. À New York, le brunch est plutôt un déjeuner qui a lieu l’après-midi, accompagné de champagne et de cocktails traditionnellement ; le Bloody Mary et le Bellini sont les cocktails typiques.

Brunch_dishes_wp

Le brunch est ainsi composé des éléments sucrés du petit déjeuner continental et salés du déjeuner. On trouve alors comme boissons du thé, café, chocolat chaud ou froid, jus de fruits, lait et en nourriture solide, des viennoiseries, toasts, tartines de pain, beurre, miel, confitures, etc. Sous l’influence anglo-saxonne, les crêpes, les céréales à consommer avec du lait entrent dans la composition. Surtout dans les plats salés, l’œuf sous toutes ses formes (brouillé, omelette, au plat) demeure l’aliment central et bien sûr accompagné de fromage et bacon. Des saucisses rôties ou grillées, salades, volailles (poulet et dinde), des poissons froids (maquereau, hareng, rollmops), tartes salées (quiches) ainsi que des fromages viennent compléter le brunch. Des fruits et légumes de saison s’invitent aussi. Des pains divers et variés terminent la composition du brunch.

Brunch_pelles_wp

Ce repas mixte est également l’occasion d’accueillir n’importe quel type de plat élaboré. Les spécialités régionales, comme le Jambalaya en Louisiane par exemple, trouvent leur place dans le buffet. Les desserts traditionnels sont de même présentés. Aux États-Unis et tout autant en Angleterre, vous n’échapperez pas au fameux cheesecake, aux tartes de fruits, aux cakes (sucrés et salés en Angleterre) et pâtisseries en tous genres (brownies, éclairs, muffins, etc.), qui sont les desserts incontournables de leur culture culinaire. Les Anglo-saxons étant des accros du sucre, il est donc inimaginable d’avoir un repas sans dessert, celui-ci constituant parfois même un repas.

Brunch_we've got_wp

Enfin, malgré que le brunch en Angleterre ne soit pas comparable, surtout comparé, à un tea time, il s’y apparente cependant fortement dans les faits. Il est en réalité le tea time du matin. Pour avoir participer au deux, je n’ai franchement vu aucune différence. En résumé, le terme brunch s’emploie chez une classe aisée de la société, ça fait plus chic, et celui de morning tea time, chez les gens plus modestes.

Brunch_various_wp

Je vous retrouve lundi prochain afin de poursuivre notre tour culinaire anglais…

Bon appétit !