France : la castration chimique obligatoire pour les violeurs ?

France_la castration chimique obligatoire pour les violeurs_carte_wp

Suite au viol et au meurtre d’Angélique, 13 ans, dont son auteur David Ramault, 45 ans, a été écroué le week-end du 1er mai, la castration chimique obligatoire pour les violeurs a de nouveau été évoquée.

Laurent Wauquiez, président des Républicains, a déclaré vouloir « rendre la castration chimique obligatoire pour les violeurs ». Interrogé par différents journaux de la presse écrite, il a exprimé son « sentiment de colère et d’incompréhension » sur le fait que l’accusé « déjà condamné pour viol ait pu être remis en liberté sans surveillance ».

David Ramault, récidiviste, était déjà connu des services de police puisqu’il était inscrit au fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions sexuelles. À ce titre, il devait se rendre annuellement au commissariat afin de justifier sa domiciliation. Pour le politicien, une telle mesure est très insuffisante.

La preuve !

France_la castration chimique obligatoire pour les violeurs_woman_wp

Laurent Wauquiez a donc émis une solution plus radicale et nécessaire afin d’éviter que ce drame, loin d’être isolé, se perpétue : « Les prédateurs sexuels doivent soit subir une castration chimique, soit rester en prison […] Cela consiste en une injection de produits, à peu près tous les trois mois, pour diminuer les hormones et les pulsions sexuelles. C’est un traitement réversible. Cela permet de diminuer de manière très importante le risque qu’un violeur récidive ».

Même si les psychiatres considèrent que la castration chimique « est loin d’être totalement efficace pour lutter contre la récidive », le politicien soutient son point de vue en estimant que les violeurs ne peuvent prétendre à la liberté de choisir le recours ou non à celle-ci, comme c’est le cas actuellement. Il affirme également que cette mesure doit être imposée par les juges qui ne devront pas accepter la sortie de prison du violeur en cas de refus de sa part. Et il assure que son parti déposera « une proposition de loi pour défendre cette mesure ».

France_la castration chimique obligatoire pour les violeurs_coeur_wp

Selon le ministère de la Justice, le taux de récidive des délits sexuels serait autour des 23 % aujourd’hui en France, soit près d’1/4 des délinquants sexuels qui récidivent.

Marie-Pierre Rixain, la présidente de la Délégation aux droits des femmes à l’Assemblée nationale, rappelait en février dernier que le nombre de viols commis sur le territoire ne baissait pas. Elle avait montré un rapport de 2017 sur le viol des femmes et les violences qu’elles avaient subies. 250 000 victimes de viol et de tentatives de viol ont été recensées. Parmi elles, 93 000 femmes et 150 000 mineures. Enfin, les violences sexuelles ont lieu au sein même de la sphère familiale, en général. 45 % des agresseurs sont des conjoints ou ex-conjoints.

Publicités

8 commentaires sur « France : la castration chimique obligatoire pour les violeurs ? »

  1. Jusque dans les années 60,les déviants sexuels récidivistes devaient aller a l’hôpital pour s’y faire retirer d’office leurs testicules .
    Vivre pudiquement en société a un prix .

    J'aime

      1. Il y a des hommes esclaves de leurs pulsions sexuelles .
        Celles ci sont sous la dépendance de leurs hormones mâles ,me semble t’il .

        J'aime

      2. Les hormones ont bon dos… La femme a un système hormonal plus important que celui de l’homme, c’est biologique. A contrario l’homme a un système musculaire plus important que celui de la femme, c’est aussi biologique. C’est comme ça. Par conséquent les pulsions sexuelles devraient être plus présentes chez la femme que chez l’homme, ce qui n’est pas le cas. Il ne s’agit pas d’une question d’hormone, mais d’une question culturelle. Et ce depuis l’aube des temps.

        J'aime

  2. J’ai trouvé ce truc pas mal :
    « C’est en lisant une revue religieuse que j’ai compris pourquoi, il y a des pervers sexuels qui se fabriquent dés l’enfance .Un enfant qui subit une obligation de se soumettre a l’autorité parfois violente ,risque lorsque ses pulsions sexuelles apparaissent a l’adolescence ,de ne pas pouvoir s’affirmer face aux filles ,car il sera un soumis .Il cédera en cachette a ses pulsions sexuelles sans qu’il puisse réellement nouer des relations harmonieuses épanouies .Il développera probablement des perversions sexuelles comme « l’homosexualité » , l’exhibitionnisme, la pédophilie ,etc qui donneront un assouvissement coupable a ses pulsions sexuelles impudiques .Il sera alors un délinquant en puissance . Pour s’épanouir dans sa peau de soumis il serait bon qu’il accepte la castration qui mettra fin a ses pulsions sexuelles coupables .Dans la vie ,c’est la loi du plus fort .Dans toutes les civilisation ,les soumis étaient castrés . Aujourd’hui,les pervers doivent endurer leurs tourments sexuels interdits . Dans les sociétés ou l’esclavage était (est encore ,)une institution admise par tout le monde,les esclaves domestiques étaient presque tous castrés plus ou moins complètement pour être digne de servir leurs maîtres et maîtresses dans une relation de confiance et de respect .Ainsi les femmes et les enfants pouvaient aller nus devant leurs serviteurs . Aujourd’hui,un exhibitionniste,n’ a même plus le droit de se faire enlever les testicules pour vivre paisiblement .En Tchéquie ,les exhibitionnistes récidivistes sont castrés par aspiration du contenu des testicules .C’est une méthode rapide et sans risque .Pour ma part, je suis très heureux d’être devenu un castrat depuis quelques décennies .Lorsque je vois les lourdes condamnations infligées aux exhibitionniste parfois âgés ,je me dis qu’il serait sage d’instaurer une campagne en faveur de la castration physique des pervers récidivistes .Une grande majorité populaire est en faveur de la castration des délinquants récidivistes .Jusque dans les années 60/70,les tribunaux imposaient pourtant cette castration aux récidivistes .Tout le monde trouvait ce sacrifice utile pour pouvoir vivre en société .Les intérêts financier passent aujourd’hui avant la sagesse populaire. « 

    J'aime

    1. Oh là ! Quel amalgame ! Tu mélanges tout et n’importe quoi ! Laisse tomber les revues religieuses ! Je ne suis pas croyante. Donc ce genre de discours rétrograde et de l’obscurantisme, je n’adhère absolument pas. Mettre dans le même panier pédophiles, exhibitionnistes et homosexuels, c’est aberrant et choquant. L’homosexuel n’est pas un pervers ! Par contre un curé qui viole un gamin parce que son Dieu l’a condamné à ne pas se marier, lui est certainement plus pervers qu’un homo. Quant à la pseudo psychologie sur un enfant perturbé dans son éducation qui ferait de lui par la suite un pervers, c’est un peu léger. La perversion ne peut s’expliquer si simplement. Un exhibitionniste, un pédophile, un violeur ont certes ce point commun qu’est la perversion, mais les origines de cette perversion, bien différente selon les cas, sont diverses et variées et ne sont pas systématiquement liées à l’enfance. Quoi qu’il en soit, je suis et serai toujours du côté des victimes. Et l’esclave dont tu parles, terme qui revient souvent dans tes propos, n’est pas toujours celui que l’on croit. Qui est l’esclave ? Le pervers qui est sous l’emprise de ses pulsions sexuelles ou l’innocent qui a le malheur de se retrouver au mauvais moment, au mauvais endroit ? Quant à la castration physique, peut-être. Mais je ne suis pas certaine qu’elle résoudrait le problème. Car cette violence, puisqu’il s’agit aussi d’une forme de violence, se transfèrerait dans une autre forme de violence. Pour soigner un délinquant sexuel, il faut d’abord connaître la source profonde de ce mal. C’est toute la complexité de le chose. Pour finir sur la sagesse populaire… quelle sagesse ?

      J'aime

      1. Ton argumentation a sa valeur .Tu parles des gens qui veulent tout arranger chez les pervers sexuels ,mais,
        tu ne pourra pas éluder les très nombreux récidivistes qui souffrent de leurs pulsions impudiques qu’ils ne peuvent pas contrôler ,ni les blessures des victimes de ces agresseurs sexuels qui resteront marquée longtemps .
        A cette époque ,dans les années 60,la castration physique était encore très employée .Je craignais d’être obligé d’y passer .
        J’ai beaucoup souffert de ma perversion sexuelle .
        La perspective d’être condamné m’effrayait a chaque fois que le m’exhibais ranimant mes craintes .
        Déjà a l’adolescence,j’avais parlé avec retenue de mon envie d’être castré pour être tranquille avec mes désirs coupables .Il y a beaucoup de gens qui pensent que la castration est horrible ,humiliants et dégradante .D’autres pensent au contraire que c’est normal d’être castré lorsque l’on est un pervers sexuel qui impose aux autres ses comportements impudiques .
        En réalité,j’avais très peur d’être obligé de me les faire couper .
        Je craignais de passer pour un pauvre type sans couille .
        Un jour,j’ai choisi de ne plus prendre de médicament qui ne semblent pas être bons pour la santé .
        En effet très vit j’ai eu une dépression violente qui dura quelques mois ,mais tout aussi vit ma vie sexuelle interdite disparue .
        La disparition de ma virilité, m’a beaucoup soulagé .Je n’ai jamais regrettée ma décision.
        Aujourd’hui, cette petite opération est interdite en France au profit des médicaments qui enrichissent les actionnaires ?
        Les autres formes de violences ne sont pas interdites .

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s