Hyloscirtus japreria

Hyloscirtus japreria_Fernando ROJAS-RUNJAIC_La Salle Natural History Museum of Venezuela_AFP_wp
Hyloscirtus japreria découverte en Amérique du Sud – Photo Fernando Rojas-Runjaic / La salle natural history museum of Venezuela / AFP

Continuons et terminons cette semaine avec cette nouvelle découverte animalière. Après les écureuils, les grenouilles !

Cette découverte a fait l’objet d’un article publié en février de cette année dans la revue scientifique Zootaxa.

Des scientifiques vénézuéliens et colombiens ont ainsi découvert une nouvelle espèce de grenouille dans les montagnes de Perija à la frontière des deux pays qu’ils ont baptisée Hyloscirtus japreria. Elle devient dès lors la 37e espèce identifiée des Hyloscirtus.

Cette petite grenouille à la peau multicolore et au chant particulier vit dans les rivières et les cours d’eau à plus de 1 000 m d’altitude ; les mâles mesurant entre 2,8 et 3,2 cm et les femelles, de 3,5 à 3,9 cm. Elle fut découverte au cours d’expéditions qui ont commencé il y a une dizaine d’années.

Hyloscirtus japreria_wp

Le biologiste Fernando Rojas-Runjaic, coordinateur de l’étude, a déclaré auprès de l’AFP : « Nous avons mis plusieurs années pour prouver qu’il s’agissait d’une nouvelle espèce ». D’expédition en expédition, les scientifiques, équipés en appareils photo et enregistreurs haute définition, ont observé les spécimens en montagne pendant plusieurs jours à pied ou à dos d’âne. Ils ont ensuite soumis leurs travaux à des « analyses bioacoustiques ».

Cette grenouille Hyloscirtus japreria, dont son appellation rend hommage aux japrerias, une ethnie indigène disparue habitant dans cette région de l’État de Zulia au nord-ouest du Venezuela, se caractérise par son chant spécifique et son dos de couleur jaune pâle tacheté de points marrons et rougeâtres. Elle comporte aussi des traits blancs au niveau des yeux, des oreilles, des cuisses et des pattes avant. Des spécimens ont été trouvés des deux côtés de ces montagnes, le versant colombien ayant été longtemps inaccessible aux chercheurs en raison du conflit armé sanglant qui a sévi dans le pays durant plus d’un demi-siècle.

Bon dimanche !

2 commentaires sur « Hyloscirtus japreria »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s