Le polatouche de Humbolt

Le polatouche de Humbolt_écureuil-photo Nick Kerhoulas_wp
Glaucomys sabrinus – Photo Nick Kerhoulas

En début de mars dernier, je vous avais parlé de ces petits rongeurs, communs dans l’Est de l’Amérique du Nord, qui pullulent tout autant en Angleterre.

Hé bien avec cette nouvelle trouvaille, ces écureuils sont encore loin d’être une espèce en voie de disparition !

L’article a été publié en mai 2017 dans la revue Journal of Mammalogy sur le site Oxford Academic.

Une nouvelle espèce d’écureuil volant a été découverte l’année dernière en Amérique du Nord. Les biologistes pensaient jusqu’ici que le genre Glaucomys n’était constitué que de deux espèces, le grand polatouche, Glaucomys sabrinus, et le petit polatouche, Glaucomys volans. Suite à des analyses ADN effectuées sur 185 cadavres conservés dans plusieurs musées américains, les scientifiques ont découvert qu’une espèce distincte était classifiée de manière incorrecte dans les Glaucomys sabrinus.

Le polatouche de Humbolt_écureuil-en-plein-vol-photo Kim Taylor-Caters News Agency-SIPA_wp
Glaucomys volans – Photo KIM TAYLOR/CATERS NEWS AGENCY/SIPA

Dénommée le polatouche de Humbolt, Glaucomys oregonensis, cette nouvelle espèce est plus petite en taille avec une fourrure plus foncée que le grand polatouche. Elle se situe le long de la côte ouest de l’Amérique du Nord, de la Colombie-Britannique au Canada à la Californie aux États-Unis, alors que les grands polatouches ne sont présents que dans le sud des États-Unis, largement répandus plutôt à  l’intérieur des terres. Les chercheurs ont mis en évidence des zones où les polatouches de Humbolt et les grands polatouches se côtoient, notamment dans l’État de Washington. Cependant, aucune hybridation n’a eu lieu entre les deux espèces. Elles se fréquentent donc, mais ne se mélangent pas.

Différemment des oiseaux ou des chauves-souris, ces écureuils ne volent pas. Ils planent d’arbre en arbre en distendant une membrane de peau qui relient leurs pattes avants et arrières. Ils utilisent leur queue en forme de plume comme gouvernail afin de diriger le vol plané. Ils peuvent ainsi planer sur plusieurs dizaine de mètres et réalisés des virages.

2 commentaires sur « Le polatouche de Humbolt »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s