Easter Bunny

Easter Bunny_lapin-oeufs_wp

Si en France et autres pays d’Europe, les œufs de Pâques sont apportés par les cloches à leur retour de leur périple à Rome, en Angleterre, le job revient au lapin, Easter Bunny.

Dans la lignée des symboles printaniers du renouveau, de la renaissance, de la chance et de la fertilité, le lapin de Pâques ne déroge pas à la règle, puisqu’il symbolise la fertilité et le renouveau. Dans les rites païens, le lapin a toujours été le symbole de la fertilité.

Easter Bunny_lapin-fille_wp

Originaire d’Allemagne, le lapin de Pâques est une créature imaginaire qui, selon donc la tradition, distribue les œufs de Pâques colorés ou en chocolat.

Parfois blanc, brun ou encore bleu, ses caractéristiques ne sont pas clairement définies, le lapin de Pâques peut être représenté différemment selon l’imaginaire ou les traditions locales. Il est généralement considéré, à l’image des films d’animation qui ont contribué à sa renommée, comme intelligent, pouvant se tenir debout et même parlant.

Easter Bunny_lapins-oeufs_wp

C’est en Haute-Allemagne (Allemagne du Sud) que naquit la tradition du lapin de Pâques, Osterhase en allemand, plus précisément le lièvre, avant qu’elle ne s’étende sur le reste des pays germaniques. Dans les régions ainsi germanophones (Allemagne, Autriche dans la plupart des Länder (états), Suisse…), les œufs de Pâques sont apportés par le lièvre de Pâques. Dans les régions anglophones, c’est le lapin qui se charge de cette mission.

Petite particularité, dans le Grand Est français (Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Franche-Comté et Lorraine), le lapin ou le lièvre peut assurer la fonction des cloches.

Easter Bunny_lapin-oeuf_wp

Cette tradition allemande s’est par la suite exportée aux États-Unis par des immigrants allemands au 18e siècle.

L’origine du Easter Bunny proviendrait d’une légende allemande. Une femme pauvre, ne pouvant offrir des friandises à ses enfants, décora des œufs qu’elle cacha dans le jardin. Les enfants ont aperçu un lapin et crurent que celui-ci avait pondu les œufs.

Easter Bunny_lapin-oeuf-peint_wp

Une autre origine du lapin de Pâques serait issue de Saxe où était honorée au printemps notre bonne vieille déesse Éostre. Le lièvre étant son animal emblématique, il est alors resté associé aux fêtes de Pâques. De manière analogue, dans les traditions celtiques et scandinaves, le lièvre était le symbole de la déesse mère.

Easter Bunny_poule_wp

Petite parenthèse. La Saxe était une région germanique à l’époque mérovingienne (du 5e siècle au milieu du 8e siècle) qui fut intégrée au Saint-Empire germanique au début de la période carolingienne (seconde moitié du 8e siècle jusqu’au 10e siècle). Jadis à la limite du territoire romain, cette région connut le passage et l’installation de plusieurs groupes ethniques cousins, appelés de façon globale les Germains, à la fin de l’Antiquité. Le nom historique de la Saxe est naturellement lié à celui de Saxons, notamment établis dans la future Grande-Bretagne et à la Saxe actuelle en Allemagne.

Easter Bunny_coq_wp

Le thème du lapin de Pâques demeure largement ancré au 11e siècle dans l’iconographie populaire ou enfantine et sur des objets, tels que les cartes, les chocolats, les figurines, les peluches, etc.

Cette tradition du lapin apportant les œufs de Pâques a voyagé jusqu’au Brésil où elle est enracinée. Résultat de l’immigration germano-suisse démarrée par le roi du Portugal en 1818 et poursuivie avec 400 immigrants germaniques par l’archiduchesse autrichienne, Marie Léopoldine d’Autriche, épouse du premier Empereur du Brésil, dès 1824.

Easter Bunny_renard_wp

Un autre mythe, s’apparentant au Père Noël, veut que les enfants croient que s’ils ont été sages, le lapin de Pâques cachera quelques œufs en chocolat pour eux.

Mais, le lièvre de Pâques se fait voler la vedette en Bavière (Land Sud-Est de l’Allemagne, capitale Munich) par le coq, en Thuringe (Land de la République Fédérale d’Allemagne) par le renard, dans la région de Hanovre (Nord de l’Allemagne, capitale de la Basse-Saxe) par le coucou, au Tyrol (partie sur l’Autriche et l’Italie) par la poule et en Westphalie (partie nord-est du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie avec des régions voisines en Basse-Saxe) par le renard à nouveau.

Easter Bunny_bilbies_wp

En Australie, afin de lutter contre la prolifération des lapins et sauver le macrotis lagotis, appelé en français bilby (bandicoot lapin, grand bandicoot lapin, une espèce de marsupial du désert devant son nom à un langage aborigène, le Yuwaalaraay qui signifie « rat à long nez »), menacé d’extinction, les Australiens tentent de changer depuis plusieurs années la légende du lapin de Pâques. Le bilby de Pâques est désormais à sa place. Cette action vise à sensibiliser les enfants et dégager des fonds destinés à la protection de ces marsupiaux.

Easter Bunny_lapin-arbre_wp

Vous voilà maintenant fin prêts pour vous lancer à la chasse aux œufs de demain ! Peu importe si ce sont les cloches qui bombardent les jardins d’œufs, le lapin ou le lièvre qui les éparpille, le coq accompagné de sa poule qui ramasse les œufs qu’elle pond pour les dispatcher, le coucou qui lui ne donne que les petits œufs, le renard qui est sur plusieurs fronts à la fois ou encore le bilby, le petit nouveau…