Les traditions culinaires de Pâques en Angleterre

Les traditions culinaires de Pâques en Angleterre_oeufs-paniers-fleurs_wp

Pâques est l’une des fêtes les plus importantes du christianisme. Avec Noël, elle est la fête la plus célébrée en Angleterre. Cette fête religieuse commémore la résurrection de Jésus pour les chrétiens et la traversée de la Mer Rouge pour les juifs.

Le Nouveau Testament la situe le surlendemain de la Passion (ensemble des événements qui ont précédé et accompagné la mort de Jésus de Nazareth), soit le 3e jour. La solennité précédée par la Semaine Sainte commence le dimanche de Pâques.

Depuis l’an 325, Pâques se célèbre le dimanche qui suit la pleine lune printanière, entre le 22 mars et le 25 avril. C’est-à-dire que la date est fixée au 1er dimanche après la pleine lune suivant le 21 mars, au plus tôt le 22 mars et au plus tard le 25 avril, si la pleine lune tombe le soir du 21. Cette lune n’est pas celle observée, mais celle dite ecclésiastique.

Les traditions culinaires de Pâques en Angleterre_oeufs-verts-nid-fleurs_wp

Les Églises occidentales, ayant adopté le calendrier grégorien simultanément avec celui du cycle lunaire, ont un jour de célébration différent de celui des Églises orthodoxes. Ce décalage pouvant aller jusqu’à 5 semaines selon les années, et exceptionnellement 4, si la lune est nouvelle à Rome mais pas à Constantinople.

Certaines Églises chrétiennes ont choisi la Pâque quartodécimaine en concordance avec la Pâque juive. La Pâque quartodécimaine est une fête religieuse célébrée jusqu’à la fin du 4e siècle par les Églises chrétiennes d’Asie qui commémoraient la Pâque au soir du 14 Nissan, la veille de la Pâque juive. Nissan est le 1er mois du calendrier juif fixé de sorte que le premier jour de Nissan corresponde à la nouvelle lune du printemps.

Après ce petit rappel religieux, de quelle façon célèbre-t-on les Pâques en Angleterre d’un point de vue culinaire ?

Les traditions culinaires de Pâques en Angleterre_oeufs-nid-fleurs_wp

En France, pour le repas du dimanche de Pâques, le gigot d’agneau rôti accompagné de légumes est le plat traditionnel. En Angleterre, l’agneau pascal l’est aussi, mais présenté et préparé différemment. Les côtelettes, souris ou autre morceau d’agneau sont cuisinés traditionnellement avec une gelée de pommes parfumée à la menthe ; le célèbre lamb with mint. Il existe un autre plat traditionnel, le jambon de Pâques, dont celui-ci est servi le plus souvent le lundi de Pâques.

Cela dit, ces deux plats anglais ne feront pas l’objet de l’article d’aujourd’hui, mais celui de lundi prochain. Nous allons plutôt nous intéresser à deux autres spécialités typiques qui entrent dans la composition culinaire traditionnelle de Pâques en Angleterre.

Les traditions culinaires de Pâques en Angleterre_hot-cross-buns_wp

Hot cross bun

Il s’agit d’une brioche chaude sur laquelle une croix est façonnée sur le dessus, appelée également cross-bun, brioche de Vendredi Saint parmi les franco-canadiens. C’est un petit pain (souvent de forme arrondie) sucré, levé, avec des épices, raisins et fruits confits, en général type agrumes, et marqué ainsi d’une croix sur le dessus. La croix peut être une composition pâtissière, mélange de farine et d’eau, en papier de riz, un glaçage ou tout simplement représentée avec deux coupures à angle droit. Mangée traditionnellement le Vendredi Saint dans les pays anglo-saxons, elle fait néanmoins partie des pâtisseries que l’on trouve toute l’année au Royaume-Uni. Le terme hot cross bun n’est pas attesté avant 1733. Le hot cross bun est culturellement consommé au petit déjeuner.

Il existe aussi une comptine anglaise portant le même nom.

Les traditions culinaires de Pâques en Angleterre_oeufs-rubans_wp

Dans de nombreux pays de tradition chrétienne, les petits pains étaient consommés par coutume chauds ou toastés le Vendredi Saint avec à leur sommet une croix symbolisant la crucifixion.

Cependant, certains imaginent cette coutume antérieure à la chrétienté. Des petits pains similaires étaient consommés par des Saxons en l’honneur de la déesse Éostre (l’un des thèmes de l’article de demain), la croix symbolisant les 4 quartiers de la Lune. Et d’autres affirment que les Grecs marquaient des gâteaux d’une croix bien avant.

Selon encore l’Anglaise Elizabeth David, auteur de livres de cuisine, les rois protestants anglais voyaient dans ces brioches un reste dangereux de la foi catholique en Angleterre, car ils étaient cuits à partir de la pâte utilisée pour l’hostie. Bien que l’église protestante ait tenté d’interdire la vente de ces brioches par les boulangers, leur popularité était trop importante pour aboutir à cette interdiction. Mais, la reine Elizabeth I écrivit une loi qui permettait aux boulangeries de vendre les hot cross buns seulement à Pâques et à Noël.

Les traditions culinaires de Pâques en Angleterre_oeufs-rubans-color_wp

Dans le folklore anglais, de nombreuses superstitions existent à propos de ces brioches. L’une d’entre elles avance que les hot cross buns cuits et servis le Vendredi Saint ne se gâtent ni ne moisissent durant l’année qui suit. Une autre croyance suggère de les garder dans un but médicinal ; un morceau de ce pain donné à un malade l’aiderait à guérir. Ou encore. Partager un hot cross bun avec quelqu’un garantirait l’amitié pendant l’année à venir en particulier en prononçant en même temps « Half for you and half for me, between us two shall goodwill be », « Une moitié pour moi et une moitié pour toi, entre nous l’entente règnera ». Il est dit aussi qu’il faut les embrasser avant de les manger, à cause de la croix. Avoir un hot cross bun avec soi lors d’un voyage en bateau protège du chavirement du bateau. En accrocher un dans la cuisine protège du feu et permet à tous les pains d’être bien réalisés et cuits. Le petit pain accroché est remplacé chaque année.

Enfin, des grandes chaînes de supermarchés au Royaume-Uni produisent des variations de la recette traditionnelle, telles des petits pains au toffee, à l’orange et à la canneberge ou des petits pains à l’orange et à la cannelle.

Les traditions culinaires de Pâques en Angleterre_simnel-cake_wp

Simnel cake

Il s’agit d’un cake léger, grillé, composé de deux couches de pâte d’amande ou massepain, l’une au milieu et l’autre au sommet.

Il a été créé à l’origine pour le dimanche médian (4e dimanche) du carême, dit dimanche de Lætare. Ce terme provient de l’incipit(1) de l’introït(2) Lætare, « Lætare Jerusalem », « Réjouis-toi, Jérusalem ».

11 ou 12 boules de massepain sont posées sur le gâteau, symbolisant seuls les 11 apôtres sans Judas, ou Jésus et les 11 apôtres sans Judas. Cette tradition s’est développée à la fin de l’ère victorienne, coupant ainsi avec la tradition victorienne qui consistait à décorer les gâteaux avec des fruits et des fleurs.

Le gâteau est composé de farine blanche, sucre, beurre, œufs, mélange d’épices, de fruits secs, zestes et pelures de fruits confites.

Les traditions culinaires de Pâques en Angleterre_oeufs-marguerites_wp

(1) Incipit : Il désigne les premiers mots d’une œuvre musicale ou d’un texte littéraire. Dans ce dernier cas, il peut s’étendre aux premiers paragraphes. Il s’agit ainsi du début d’un texte pouvant être religieux ou pas, chanté ou non. Dans un cadre religieux, selon la tradition hébraïque reprise dans le christianisme, l’incipit donne son titre au texte lu ou chanté. Le mot latin incipit vient de l’expression latine Hoc incipit liber se traduisant par Ceci commence le livre.

(2) Introït : Il est essentiellement un genre de chant grégorien réalisé au commencement de la messe et se distinguant de sa fonction réservée à la procession d’une entrée. En tant que la première des pièces qui composent le propre de la messe, son répertoire se trouve normalement dans le graduel romain. Il est donc un chant caractéristique et important dans le rite romain (rite majoritaire de l’Église catholique définissant la célébration de la messe (missel romain), les autres sacrements (rituel romain), la liturgie des Heures ou l’office divin (bréviaire) et les autres cérémonies liturgiques (rituel et cérémonial des évêques). D’autres rites sont également en vigueur dans l’Église latine, dont celle-ci est la composante de tradition occidentale de l’Église catholique, la composante orientale étant constituée par les 23 Églises dites catholiques orientales.). Ce rite romain fut créé vers le 5e siècle auprès de l’Église en Occident, à Rome.

Les traditions culinaires de Pâques en Angleterre_oeufs-tulipes_wp

Note

Vous pouvez trouver de multiples recettes sur Internet pour réaliser ces deux spécialités anglaises traditionnelles de Pâques.

Voilà pour aujourd’hui ! Lundi prochain, donc lundi de Pâques, je vous présenterai les deux autres plats traditionnels anglais pour cette célébration : l’agneau à la menthe et le jambon de Pâques.

Bon appétit !