Les célibataires endurcis plus enclins au bonheur ?

Les célibataires endurcis plus enclins au bonheur_coeurs-arc-en-ciel_wp

Vous ne le saviez pas ? Vivre une longue période de solitude nous permettrait de mieux accéder au bonheur !

C’est ce qu’avance en tout cas un article que j’ai lu ce matin. Hormis des lapalissades qui y sont évoquées, l’analyse plus approfondie du sujet est quelque peu brinquebalante.

« Être seul(e) permet de nous laisser le temps de savoir qui nous sommes. […] « Connais-toi toi-même » disait Socrate. […] Et de fait, d’être capable de pouvoir compter uniquement sur soi-même. C’est en cela que les personnes qui ont connu des longues périodes de célibat sont plus enclines au bonheur que les autres ! »

Voici l’introduction de cet article. Pas besoin d’avoir fait des années en psychologie pour savoir que lorsque l’on est seul on ne peut compter que sur soi et que l’on a tout le temps pour apprendre à se connaître. Quant à être plus « enclin » au bonheur après une longue traversée du désert, ça se discute…

Les célibataires endurcis plus enclins au bonheur_coeur-brisé_wp

Selon son auteur, être seul dans notre société actuelle où la quête de l’amour est devenue obligatoire est difficile à vivre. Ce qui n’est pas faux. Or, avant l’épanouissement à deux, il faut savoir être épanoui tout seul. Merci Françoise Dolto.

Toujours selon l’auteur, les personnes qui sont restées longtemps célibataires sont en fait celles qui sont les plus heureuses, car elles n’ont pas attendu quelqu’un pour échapper à « cette dépendance de l’Autre ». Donc, la vie à deux serait une prison ?

Maintenant, voyons le portrait du célibataire qui y est dépeint. « Alors oui, ces personnes n’ont peut-être pas eu et/ou pas voulu d’histoire d’amour au lycée, ni vécu de date romantique mémorable, ni de romances sérieuses, mais elles ont eu le temps d’apprendre à vivre seul et à apprécier cette solitude. Ce qui est une richesse. Prendre le temps de se concentrer sur soi-même, d’adopter un comportement égoïste mais sain, d’apprendre à savoir ce qui compte pour soi, réaliser ses rêves au lieu de les mettre entre parenthèses. Cette force les forge indéniablement pour aborder l’amour et le « vivre à deux ». Ce qui en fait des personnes passionnées et engagées ».

Les célibataires endurcis plus enclins au bonheur_coeur-pétales_wp

Freud, rendors-toi dans ta tombe ! Je ne connais pas le parcours de cet auteur, mais je ne pense pas qu’il eût été ou soit celui de tout célibataire et que cette analyse psychologique soit la bonne. Surtout en fonction du prototype du célibataire décrit ici.

Quand on est seul, on est seul ! On essaye de se rapprocher des autres, sans pour autant découvrir ce qui compte pour soi. On ne se pose pas la question ou cela n’a pas vraiment d’importance. Ce sont les expériences de la vie, seul ou à deux, qui nous permettent de savoir ce qui compte pour soi ou pas. On ne réalise pas toujours ses rêves non plus, car les circonstances de la vie ne nous en donnent pas l’occasion ni les moyens parfois. Donc, ses rêves, on les met de côté. Pas besoin d’être seul pour ça. Et être une personne engagée et passionnée est un trait de caractère. Rien à voir avec la solitude.

Les célibataires endurcis plus enclins au bonheur_coeurs-ballons_wp

« Cultiver son indépendance est nécessaire. Car si l’on considère que trouver l’amour est la seule clé du bonheur, la quête de la moitié dévore tout le reste, et l’on finit par s’oublier. À la différence majeure de ceux qui ont pris le temps de réaliser que trouver l’amour ne devrait pas être le but ultime dans nos vies. D’ailleurs, si l’on ne considère pas l’amour comme le centre de l’univers, tout ce qui en découle a également moins d’importance et d’impact, comme le fait de pouvoir se retrouver seul(e) après une séparation sans chercher immédiatement à combler le vide. Cette manière d’aborder les relations vient plus que jamais confirmer les dictons « Mieux vaut être seul(e) que mal accompagné(e) » ou encore « On n’est jamais mieux servi que par soi-même » ».

Même s’il est effectivement utile de développer son indépendance, de ne pas estimer la trouvaille de l’amour comme l’un des objectifs primordiaux à atteindre dans sa vie, la solitude comporte bien d’autres paramètres. Tous les propos qui suivent sont de même justes. Mais ceux-ci, sans vouloir être désobligeante, correspondent à une psychologie de magazine qui pourrait être celle d’un ou d’une étudiante qui découvre son premier cours de psychologie et pas forcément dans la meilleure université.

Les célibataires endurcis plus enclins au bonheur_coeur-bougie_wp

La solitude, c’est bien plus complexe que cela. En aucune façon elle ne permet d’être plus enclin au bonheur. Elle nous coupe doucement de la vie sociale. On n’invite plus un ou une célibataire dans une soirée où il n’y a que des couples. On perd ses copains, copines, qui se mettent en couple. Elle est tout le temps là. Lorsque l’on est en présence de couples qui échangent leur regard complice. Au travail quand un collègue parle de son week-end sympa passé avec son ou sa compagne et/ou leurs enfants. Elle est là à nous attendre le soir dans une maison vide. Elle s’impose à la table à manger, sur le canapé vide du salon devant la télé, et surtout dans son grand lit froid où les oreillers sont les seuls pour nous tenir compagnie. Elle peut être là dans une vie à deux lorsque nous n’avons plus rien à partager avec celui ou celle qui fut l’être aimé. La solitude est la seule qui ne nous lâche jamais. Même lorsque nous avons le sentiment parfois d’être heureux, elle revient nous hanter. On la combat, on l’embrasse, on la hait, on l’aime… Elle est fidèle, elle reste notre meilleure ennemie.

Ceci n’est bien sûr qu’une opinion personnelle. Or, affirmer que les célibataires endurcis sont plus enclins au bonheur me semble totalement absurde. C’est de la psychologie de bas étage qui n’aide certainement pas les gens seuls à se sentir ou à être moins seul…

4 commentaires sur « Les célibataires endurcis plus enclins au bonheur ? »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s