Des animaux qui blanchissent l’hiver

Des animaux qui blanchisssent l'hiver_wp
Un lièvre d’Amérique ayant conservé son pelage d’été et un lièvre au pelage d’hiver cohabitent – photo Jaco and Lindsey Barnard

À l’image du lièvre américain, des espèces blanchissent l’hiver, puis abandonnent ce trait génétique lorsque la durée du couvert neigeux diminue et celle du jour augmente.

20 espèces de mammifères et 1 espèce d’oiseaux, le lagopède, blanchissent l’hiver pour se fondre dans la neige. Cette caractéristique leur permet d’échapper aux prédateurs. Sauf le renard arctique qui, lui, améliore son efficacité de chasse.

Ce changement de couleur est une adaptation génétique non liée à l’arrivée de la neige mais à la durée du jour. La couleur du poil change donc peu importe la météo.

Mais avec le réchauffement climatique, l’enneigement diminue fortement dans toutes les régions boréales où vivent ces animaux.

Des animaux qui blanchisssent l'hiver_lièvre-Amérique_wp

Le Dr L. Scott Mills, professeur à l’Université du Montana a démontré que la mortalité du lièvre d’Amérique, Lupus americanus, augmente lorsque celui-ci se retrouve tout blanc dans son habitat des sous-bois d’Amérique du Nord et du Canada en absence de neige. Pour cause, puisque l’animal ainsi très visible sur l’humus brun devient une proie facile pour la dizaine de carnivores qui s’en nourrissent. Sans compter que le lièvre n’a aucune conscience de sa vulnérabilité.

Le réchauffement climatique est par conséquent un réel handicap.

Cependant, selon le professeur, qui a publié un article dans la revue Science, ces animaux s’y adaptent. Son équipe a déjà d’ailleurs relevé des signes d’adaptation.

Des animaux qui blanchisssent l'hiver_lièvre_wp

Des belettes du sud des États-Unis ont abandonné ce changement de couleur en raison de la disparition du couvert neigeux. En Irlande, des lièvres des montagnes ont également emboîté le pas. Cette évolution est génétique. Les animaux qui ne changent ainsi plus de pelage ont davantage de chance de survivre que les autres. Ils se reproduisent donc plus et transmettent alors cette nouvelle caractéristique à leur progéniture.

Le laboratoire de Dr L. Scott Mills a signé des accords de coopération avec des unités de génétique afin de suivre les variations régissant la couleur du pelage.

Des animaux qui blanchisssent l'hiver_lièvre-Arctique_wp

Dans cet article, les scientifiques évoquent des territoires où l’évolution de 8 espèces est en cours. Dans ces régions, les animaux ayant conservé leur pelage d’été cohabitent avec ceux qui en ont changé. Ce phénomène est plus visible et plus facile à observer pour les lièvres d’Amérique. Ces animaux sauvages mais qui peuvent vivre en captivité facilitent les expériences. La preuve est donc là. Les espèces à pelage d’hiver pourront survivre à la réduction de l’enneigement. Cela ne justifie pas pour autant de stopper la lutte contre le réchauffement climatique, comme les chercheurs le rappellent. La réduction des gaz à effet de serre est plus que nécessaire, ne serait-ce que pour continuer à voir des animaux changer de couleur l’hiver.

2 commentaires sur « Des animaux qui blanchissent l’hiver »

    1. J’espère que tu auras l’occasion d’en voir un alors. Dans mon coin, il y en a peut-être. Je ne sais pas. En revanche, les écureuils et les renards s’éclatent dans mon jardin. C’est super mignon à voir.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s