Les araignées à queue

Les araignées à queue_wp

Que de frissons cette semaine ! Avant de les poursuivre, je tiens encore à remercier des adorables copines blogueuses pour leur touchant commentaire sur mon article d’hier.

Donc séquence émotion ! Sans nous rappeler cette phrase devenue célèbre, malgré elle, à l’époque de cette fameuse émission, prononcée par son tout autant célèbre producteur et animateur. Magnifique magazine avec une très belle philosophie : « L’émerveillement est le premier pas vers le respect ».

Il y a 100 millions d’années en Birmanie, vivaient des araignées à queue.

Quatre fossiles d’araignées primitives piégées dans de l’ambre, consécutif aux sécrétions de végétaux fossilisés, ont été retrouvés en très bon état de conservation. Ces spécimens ont d’ailleurs fait l’objet de deux publications dans la revue Nature Ecology & Evolution.

Les araignées à queue_photo-Bo-Wang_wp
Un des fossiles retrouvés piégés dans de l’ambre en Birmanie – photo Bo Wang

Cette vieille araignée possédait en plus de ses caractéristiques actuelles, pattes et filières (appendices dont elle se sert pour fabriquer la soie et tisser sa toile) une queue couverte de poils courts, s’apparentant à celle des scorpions. Cet autre appendice lui aurait permis de « détecter l’environnement », selon l’un des auteurs de l’une des deux publications, Paul Selden de l’Institut de paléontologie et du Département de géologie de l’Université du Kansas.

Chaque fossile mesure entre 7 et 8 millimètres de long, dont 5 millimètres de queue. Ce minuscule animal, baptisé Chimerarachne yingi, en référence au monstre hybride de la mythologie grecque Chimère, est alors « un mélange curieux de caractéristiques anciennes et modernes ».

D’après Paul Selden, cette araignée serait ainsi entre les araignées d’aujourd’hui munies de filières mais pas de queue et les très vieilles Uraraneida, un ordre éteint d’arachnides, cousines des araignées, qui vivaient, il y a entre 380 et 250 millions d’années, et avaient une queue mais pas de filières. La Chimerarachne yingi serait l’arachnide archaïque « la plus semblable aux araignées ». Il serait aussi possible que certains de ses descendants à queue existent encore de nos jours dans les forêts birmanes.

Les araignées à queue_schéma_wp

Or, selon Gonzalo Giridet de l’Université de Harvard, auteur de l’autre publication, cette Chimerarachne yingi serait elle-même une Uraraneida qui aurait disparu sans laisser de descendance et donc n’existerait plus actuellement.

Enfin, apparues il a plus de 300 millions d’années, les araignées représentent désormais aujourd’hui pas moins de 47 000 espèces sur l’ensemble de la planète.

Et quoi qu’il en soit, bien que cette ancienne araignée dont son origine soit controversée, elle réaffirme définitivement que son espèce demeure en dehors du monde des insectes.

Bon dimanche !

Publicités

6 commentaires sur « Les araignées à queue »

    1. Oui, tu as raison. Il y a des fameuses, comme celle qui a élu domicile pendant quelques heures dans une maison en Australie où le couple qui y vivaient n’a pas pu sortir. Elle s’était positionnée sur la porte vitrée d’entrée de la maison. Le couple terrorisé par l’énorme bestiole a dû attendre qu’elle s’en aille. Belle journée à toi 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s