Les challenges de l’extrême

Les challenges de l'extrême_wp

Aucun rapport avec des individus qui pratiquent des sports extrêmes. Même si toutefois il faut avoir un petit grain pour risquer sa vie juste pour prouver que l’on peut parcourir une très grande distance en marchant dans le vide sur un fil sans aucune protection, par exemple.

Il s’agit encore une fois des défis débiles que se lancent les adolescents d’aujourd’hui. À la différence de ceux qui réalisent ces sports de l’extrême en s’étant longuement entraînés avec beaucoup de rigueur et de méticulosité afin d’éviter l’accident fatal, ces adolescents, eux, n’ont absolument aucune conscience des risques et encore moins de l’inhumanité de tels challenges. Challenges provoquant d’ailleurs davantage d’accidents, voire de morts, chez les jeunes que les défis de l’extrême n’en occasionnent chez ces sportifs.

Ces nouveaux défis aberrants qui pullulent comme des acariens sur les réseaux sociaux causent de plus en plus de victimes.

Challenge

« Marave Challenge »

Ce « jeu » provenant des États-Unis, baptisé « knock-out game », a traversé l’Atlantique via les réseaux sociaux. Il consiste à passer à tabac quelqu’un au hasard contre de l’argent. Celui qui accepte le défi doit alors tabasser la première personne qu’il croise. S’il frappe un homme, il empoche 10 €, une femme, 20 €, et le tabassage se fait seul ou à plusieurs. Il existe depuis plusieurs années aux États-Unis, plusieurs attaques du genre ont eu lieu au mois de décembre 2017 à New York, a rapporté le Daily Mail.

Ce challenge américain s’est développé parmi les lycéens français. C’est ainsi qu’à Metz, en Moselle, 4 lycéens âgés de 16 à 18 ans, dont 2 filles, en ont été les victimes. Ils ont été frappés à coups de poings et de pieds. Ils ont porté plainte. 1 mineur a été placé en garde à vue.

Un élève en 1ère au lycée Georges de La Tour à Metz, ayant été présent lors de l’un de ces passages à tabac a témoigné auprès de la radio France Bleu Lorraine-Nord : « La première fois, c’était sur deux jeunes qui marchaient. Pour 10 euros, un des deux a subi une balayette et ensuite ça a fait une bagarre générale. Il y a beaucoup de témoignages de jeunes frappés parfois par 25 personnes ». La station de radio a précisé : « Une enquête a été ouverte et la sécurité a été renforcée devant cinq établissements scolaires de la ville. Les images de vidéo-surveillances sont par ailleurs en train d’être exploitées ».

Le groupe Facebook « Marave Metz », qui comptabilisaient une soixantaine de membre et sur lequel les participants de ce « défi » échangeaient, a été depuis désactivé.

Face à cette violence innommable, l’adjoint au maire de Metz a déclaré : « Notre société va bien mal pour comprendre ce genre de comportement ».

Bien que seuls quelques lycées de Moselle soient concernés par ce défi, selon le ministère de l’Éducation, celui-ci a toutefois avisé tous les établissements de France « à la plus grande vigilance ».

Les challenges de l'extrême_Reddit_wp

« Hot Coil Challenge »

Depuis quelques jours, ce nouveau défi a débarqué sur les réseaux sociaux. Il a de même trouvé ses premiers adeptes parmi les adolescents américains. Celui-ci consiste à poser son avant-bras sur une plaque de cuisson brûlante et à tenir le plus longtemps possible. Le but : tester sa résistance. Il est certain qu’en cas de guerre, ceux-là ne risquent jamais d’en faire partie…

Inutile d’ajouter les brûlures au second degré jusqu’au troisième degré que ce challenge d’une débilité profonde peut engendrer.

C’est une vidéo postée sur le réseau social américain Reddit qui a popularisé ce nouveau challenge aux États-Unis. Un jeune homme est filmé en train de coller son avant-bras sur une plaque de cuisson brûlante. Au vu des résistances rougies de la plaque apparaissant et de la fumée qui se dégage ensuite de son avant-bras, pas de doute de l’état de la plaque de cuisson. Plusieurs secondes et cris plus tard, il retire son membre qu’il expose devant la caméra. Sa peau est entièrement brûlée du poignet jusqu’au coude quasiment. Mais malgré la douleur qu’il a endurée et la cicatrice qu’il gardera à vie, le garçon fier de son exploit conclut : « C’était vraiment cool ! »

????… Qu’écrire d’autre ?

En tant que femme, je plains la fille qui rencontrera un mec pareil. Et je n’ose imaginer ce que cette génération deviendra en vieillissant. Il est loin notre temps où nos « défis » à nous n’étaient que de coller un chewing-gum sur la chaise du professeur ou de poser sur un siège d’un copain une éponge mouillée juste avant qu’il ne s’y asseye…

Les challenges de l'extrême_bonhommes_wp

Publicités

4 commentaires sur « Les challenges de l’extrême »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s