« Comme un oiseau en cage »

Comme un oiseau en cage_wp.jpg

« Il m’a fallu un certain temps pour trouver le courage d’écrire ce livre.
Même d’en écrire une ligne, même de pouvoir en parler ».

C’est la poignante présentation du livre « Comme un oiseau en cage » qui relate l’histoire vécue de Victoire B., son auteur.

Ayant été la proie, comme tant et trop d’autres encore le sont, des violences conjugales, cette jeune femme a trouvé la force d’âme de sortir de son silence pour témoigner de son parcours. De sa rencontre avec cet homme jusqu’à sa fuite.

Ce récit retrace l’illusion perdue, l’espoir, l’isolement, la peur. Victoire nous ouvre ainsi les portes de son esprit pour nous aider à comprendre de quelle manière insidieuse elle s’est retrouvée prise au piège. L’étau qui ne s’est pas refermé sur elle, mais lentement en elle. Nous traversons avec elle tous les stades de cette relation dévastatrice à la reprise de sa liberté. Ce cheminement où inconsciemment elle s’est engouffrée dans les affres de la violence et a réussi à s’en sortir.

Aujourd’hui, Victoire a décidé d’en faire son combat. D’ailleurs, les bénéfices des ventes de son livre seront reversés en partie à des associations d’aide aux victimes de violences conjugales.

Je vous invite à découvrir l’œuvre et son auteur sur son blog (en lien sous le titre de son livre) afin de nous aussi la soutenir dans ce combat loin d’être malheureusement fini. Vous y trouverez tous les éléments essentiels.

5 commentaires sur « « Comme un oiseau en cage » »

  1. Bonjour,
    1ère visite , mais un sujet qui m’interpelle : Ma mère a été victime de violence conjugales ( mon père était alcoolique ) …..Bien entendu , il n’y avait pas d’association à cette époque ( pas dans notre région en tout cas ) .Nous étions 4 enfants ( je suis l’ainé ) …Et quand nous savions qu’il allait rentrer , la peur nous prenait au ventre ….Souvent , même , ma mère nous  » priait  » d’aller au lit ….
    Mais nous avons grandi et là, un de mes frères et moi faisions un rempart entre elle et lui ……Allant jusqu’à le menacer d’appeler la gendarmerie => il se calmait …
    Savoir que ces violences existent encore aujourd’hui au sein de certains foyers me révolte ….
    Francis

    Aimé par 1 personne

    1. C’est malheureusement bien triste. Sans compter que la reconstruction est difficile malgré tout. C’est quelque chose qui reste marqué à vie…

      J'aime

      1. Tout à fait , difficile et avec des conséquences insoupçonnables : Je suis épileptique (  » çà  » s’est avéré vers l’âge de 14 ans ) ; les spécialistes y on vu une conséquence de l’alcoolisme de mon père ….Vrai ? Aujourd’hui , il est  » mielleux  » avec moi , mais…….Je ne parviens pas à  » pardonner  » , quand à ma mère , ( qui n’a jamais voulu divorcer ) , aujourd’hui , elle est tout de même plus forte ….Mais est aussi je dirais  » usée  » ( je le sens quand je lui parle au téléphone )…..Et les enfants ( sauf un qui était le  » chouchou  » du père) ont fui ….Un est parti à l’armée ( engagé , « militaire de carrière  » ) Mais il y a acquis des idées , opinions racistes , fascistes : Tout le contraire de moi => nous ne nous parlons plus …La dernière sœur s’est mariée tôt pour fuir ; apparemment , elle est heureuse ..Et moi, et bien , j’ai vécu deux mariage , du premier est né un fils ( le mien ? ) , mais 6 mois après , sa mère me trompait => divorce lors du quel j’ai demandé et obtenu la garde du bébé de 6 mois ( en 1980 ) ….Aujourd’hui , mon fils  » veille  » sur moi …..
        Pfffff désolé pour ce déballage
        A bientôt ?
        F.

        Aimé par 1 personne

      2. Pas de souci. Je peux comprendre. Certaines personnes ont besoin d’en parler. Ça ne guérit pas, mais ça soulage. Ravie de pouvoir être à ton écoute. Belle journée à toi malgré tout et à bientôt.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s