Black Friday

Black Friday_sale_wp

Le Black Friday, vendredi noir en français, parfois appelé vendredi Fou, tire son origine des États-Unis. Il se déroule le lendemain du repas de Thanksgiving et traditionnellement donne le coup d’envoi de la période des achats de fin d’année. Il est aussi un grand jour de soldes pour lancer cette saison d’achats.

Il est célébré aux États-Unis, au Canada, en France, en Suisse romande et en Angleterre.

Black Friday_dinde_wp

Origine

Il est apparu pour la première fois dans les années 1960 aux États-Unis afin de désigner l’achalandage piétonnier et automobile lors du début des achats de Noël. Des années plus tard, les commerçants utilisèrent ce terme pour qualifier la « sortie du rouge » de leurs comptes financiers et « retourner dans le noir ». À l’époque, la comptabilité était tenue à la main, les comptes s’écrivaient en rouge, signifiant qu’ils étaient déficitaires, toute l’année jusqu’à ce dit vendredi. Car les achats du lendemain de Thanksgiving permettaient aux commerçants de faire passer leurs comptes dans le positif qu’ils écrivaient alors à l’encre noire, d’où l’expression de vendredi noir.

Black Friday_woman_wp

En France

Il a un rôle essentiellement commercial. Les achats ont lieu principalement sur Internet. Des enseignes, comme Amazon, Cdiscount, Apple, PriceMinister, Intersport, Habitat, Rue du Commerce, proposent des codes promotionnels importants valables durant seulement 24 heures, durée traditionnelle du Black Friday, ou pendant tout le week-end qui suit. Cette initiative commerciale connaît de plus en plus de succès dans le pays. Or, c’est une particularité typiquement française, puisque aux USA, seuls les commerces de notoriété publique appliquent ces grosses promotions. Ce n’est que le lundi suivant, Cyber Monday, que les commerçants cassent les prix sur Internet. Bien que ce lundi existe également en France, il a moins de valeur, étant donné que les promotions sur Internet se déroulent du vendredi au lundi. Cette période est du reste appelée la « Cyber Week ».

Il est arrivé en France par les enseignes Auchan, Fnac, Darty, La Redoute et Géant Casino, entre autres, qui ont lancé ces promotions d’achats dans leurs magasins le 28 novembre 2014. Depuis, l’intérêt des Français pour cet évènement n’a cessé d’accroître. D’ailleurs, en novembre 2016, les recherches sur Google relatives au Black Friday ont explosé en comparaison à la même période l’année précédente, atteignant les 2,4 millions. En 2015 et 2016, Amazon et Cdiscount étaient les e-shops les plus recherchés à l’approche de ce jour, suivis de Fnac, SFR et Darty. Les catégories de produits les plus plébiscitées durant cette période étaient l’électronique, la maison et la mode.

À la suite des attentats terroristes de Paris du vendredi 13 novembre 2015, le délégué général de la Fédération du E-Commerce et de la Vente à Distance (FEVAD), a annoncé que cet évènement commercial sera rebaptisé « Jour XXL », « par respect pour les familles ». Ce qui à titre personnel n’a aucun intérêt. Il faut au contraire conserver ce terme Black Friday afin qu’il honore plutôt les victimes de ce terrible drame et que son interprétation soit un appel à un devoir de mémoire. Ni Auschwitz, ni la Shoah n’ont été rebaptisés au titre de « par respect pour les familles » disparues ou survivantes.

Black Friday_Cyber Monday_wp

En Suisse romande

Le Black Friday, tout autant promotionnel, a vu le jour en 2014 avec la participation très remarquée du distributeur Manor. En 2015, il a pris de l’ampleur avec une collaboration croissante des commerçants suisses. Mais, ce n’est qu’en novembre 2016 qu’il a pris son envol avec un tel volume de commande sur Internet qu’il a rendu inaccessible les sites e-commerce de certaines grandes enseignes, comme Melectronics.

Black Friday_Cyber Monday_sale_wp

En Angleterre

Alors que nous ne cessons de dire que les Anglais sont toujours à part des autres, pour le coup, ils suivent leurs homologues européens dans cette approche promotionnelle. Enfin, voire en puissance 10 et plus encore si ce vendredi est un Flexi Friday, puisque le Black Friday anglais ressemble à ça :

Black Friday_foule1_wp

Black Friday_foule2_wp

Tous les commerces, y compris les charity shops, pratiquent des soldes considérables sur tout et n’importe quoi. Tout y passe, de la simple tranche de jambon (pour 10 achetées, les 10 autres sont à moitié prix), des vêtements de fin de saison divers et variés (allant de la paire de chaussettes aux culottes) sont proposés à des prix défiant toute concurrence, en passant par les appareils ménagers (des réfrigérateurs affichant des prix à 69 £, soit 77,50 €), jusqu’aux séjours en station thermale (une journée pour 2 personnes avec le thé de l’après-midi à 59,50 £, soit environ 67 €).

Et l’expression de « vendredi fou » prend vraiment tout son sens ici. Les maisons se vident pour combler les rues et les commerces. Le guerrier ou la guerrière, surtout la guerrière, qui sommeille au plus profond de chaque Anglais se réveille pour remporter le combat des soldes. La frénésie et la furie viennent alors remplacer le dit flegme britannique qui lui se retrouve l’instant d’une journée envoyé au fond des oubliettes…

Black Friday_label_wp

Publicités

6 commentaires sur « Black Friday »

  1. J’aime beaucoup tes articles instructifs ma chère ☺. Les photos sont…….folles pour une fille comme moi qui, depuis ce matin, a croisé cinq vaches, mon chien, mes chats et mes chevaux. J’ai des photos 😁
    Du coup y peut passer par chez moi Yelawolf, pas de problème pour circuler.
    Ces dates d’achats me surprendront toujours je crois. Toute l’année, même si c’est rare, j’achète ce qui fait plaisir, pour mes parents, pour moi…. surtout pour les chevaux lol. J’aurais peut être dû attendre aujourd’hui alors pour le licol de Ganesh 😂. Tu as la frénésie des soldes toi?

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour le compliment 🙂 C’est super gentil 🙂
      Sinon, oh non !!! Je n’ai pas la frénésie des soldes. Je déteste ces périodes blindées de monde, les gens, surtout les filles, sont complètement fous ! Je préfère aller à la cueillette aux champignons en pleine forêt plutôt que de me noyer dans la masse noire de monde. J’aime pourtant le shopping, je ne suis pas non plus une fille pour rien, mais je préfère le faire avec une bonne copine à une période plus calme. J’aime aussi chiner dans les brocantes, les marchés ruraux, tu trouves des supers trucs sympas et pas chers. Qui plus est, je suis assez près de mes sous, car pour avoir connu la galère, je sais ce que représente l’argent. Donc je ne le dépense qu’en cas de besoin, même si je m’offre des petits plaisirs de temps en temps. Et même si le black friday est une tradition, je ne comprends pas cette hystérie qui peut y avoir à cette période.

      J'aime

      1. Tu me rassures, je me sens moins seule 😋. Oui, instructif ton blog, et dans la journée, quelqu’un m’a posé la question de l’origine du black Friday.
        Je ne fais rien de particulier, même pour mon activité artisanale.
        Je préfère les champignons et la marche dans les bois.
        Je vais d’ailleurs éviter la ville aussi ce weekend. Pis j’ai l’écurie à nettoyer lol
        Bisous ma chère 😘

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s