Le « respirianisme »

Le_respirianisme_wp

Le respirianisme, appelé aussi pranisme ou l’inédie est une croyance selon laquelle une personne peut vivre sans se nourrir ni boire durant de longues périodes de sa vie, c’est-à-dire des mois, voire des années. Ce mouvement sectaire très dangereux qualifié à juste titre de « jeûne extrême » a causé déjà des morts.

Né vers la fin du 20e siècle, ce mouvement regroupe des adeptes principalement issus du courant New Age s’inspirant du Prāṇa, mot sanskrit à la signification complexe. Ce terme synthétique, variant selon les auteurs et les écoles, intègre simultanément les notions de souffle, de principe vital du souffle et de sa manifestation organique dans la respiration. Il pourrait être traduit par « souffle vital respirant » et le pluriel de celui-ci prāṇās désigne un ensemble de 5 souffles vitaux.

En résumé, les adeptes du respirianisme considèrent que ce n’est pas vraiment un jeûne, mais plutôt une façon de s’alimenter en captant une forme d’énergie vitale invisible qui imprègnerait l’univers, en puisant ainsi son énergie de particules subtiles qui se trouvent partout, les particules de « lumière divine ». Cette pratique leur permettrait d’atteindre un état de pleine conscience et de transcender le Māyā qui est le pouvoir de dieu de créer, perpétuant l’illusion de la dualité dans l’univers phénoménal ; elle est aussi la nature illusoire du monde.

Le_respirianisme_étoiles_wp

Ce mouvement qui tentait de s’éteindre est malheureusement revenu au goût du jour par l’intermédiaire des réseaux sociaux. Les « respiriens », comme ils s’appellent, représentent aujourd’hui près de 40 000 personnes en France.

Bien loin de l’adage « vivre d’amour et d’eau fraîche », cette secte moderne qui prône cette idée démentielle de s’alimenter uniquement « d’air et de lumière » est un risque fatal pour la santé. Déshydratation, sous-alimentation, problèmes cardiaques et autres en découlent pouvant alors conduire jusqu’à la mort.

Les professionnels de la santé rappellent : « Pour un être humain en bonne santé, un régime sans eau est généralement mortel après une semaine. Sans nourriture solide, il est généralement impossible de survivre au-delà de 40 à 60 jours, voire 85 jours au maximum dans des cas exceptionnels, cas d’une personne bien portante et bien nourrie au moment du début du jeûne. La physiologie peut s’adapter en mobilisant des réserves internes, mais assez vite, en moyenne au terme de 3 à 4 semaines, la poursuite du jeûne comporte des risques importants, notamment cardiaques, et peut être fatale. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s