Algérie : les maillots de bain de la discorde

Algérie_les maillots de bain de la discorde_wp

Durant la dernière période du ramadan en Algérie, des femmes en maillots de bain sur la plage ont été prises pour cible par certains internautes sur leur page de Facebook.

Les créateurs de ces pages ont appelé à la dénonciation de ces femmes en question. Ils demandaient de les prendre en photo puis de les « afficher » sur Internet afin de montrer, ce qu’ils estiment, le comportement dégradant de ces femmes.

En riposte à cette manière d’agir inélégante et suite à l’agression de deux jeunes femmes à cause de la longueur de leur jupe jugée « indécente »,  une Algérienne d’Annaba (nord-est de l’Algérie) a décidé de lancer à son tour un appel. Elle a créé un groupe secret ce 1er juillet sur Facebook invitant les autres femmes algériennes à venir se rassembler sur la plage en maillot de bain. La page invitait à l’origine les membres de sa famille. Elle a atteint aujourd’hui plus de 3 200 membres. Trois manifestations ont eu ainsi lieu les 4, 8 et 13 juillet. Plus d’une centaine de femmes y était présente.

Lilia, journaliste au journal quotidien algérien Le Provincial a expliqué la raison de ce mouvement : « habituer les hommes à voir des femmes en maillot de bain […] défendre le droit de se baigner comme vous voulez, pas forcément en maillot de bain. […] Ce mouvement permet que la plage reflète la richesse et la diversité de l’Algérie. »

Elle infirme également « tout coup de com' » dénoncé dans le journal Marianne : « Le but n’est pas de faire du bruit et encore moins de faire le buzz, mais de changer la société profondément et en douceur. Ceci ne pourra se faire qu’en habituant des milliers de voyeurs à ce qu’ils considèrent encore comme étant interdit. Nous ne voulons pas changer leur vision des choses, mais simplement leur inculquer la tolérance et l’acceptation de l’autre. »

Bien que cette initiative fasse débat dans le pays suite à l’article de Lilia publié dans le journal algérien relatant son expérience lors de l’une de ces manifestations, elle demeure secrète par peur des représailles des hommes opposés à leur choix vestimentaire.

D’ailleurs les administrateurs des pages qui appelaient à la délation de ces femmes n’ont pas tardé à partager leur virulente réaction. Selon le journal Le Nouvel Observateur, des commentaires misogynes et agressifs abondent sur ces pages qui accueillent des milliers d’inscrits. Le journal n’en a exposé que les moins violents : « Où sont vos pères ? », « Allez vous rhabiller ? », ou encore « Filles faciles ». Certains d’entre eux ont même décidé de créer une action pour contrecarrer ce groupe de femmes par le biais d’un hashtag : « je me baigne avec mon hijab, je laisse la nudité aux animaux ».

Devant ce déchaînement haineux soutenu et parfois même encouragé par des femmes, le groupe secret a décidé de ne pas céder. Sa fondatrice a déclaré à L’Obs : « Maintenant que nous avons construit une communauté soudée, nous avons décidé de nous battre pour imposer nos robes et nos jupes dans les rues de la ville pendant toutes les saisons de l’année. »

Publicités

5 commentaires sur « Algérie : les maillots de bain de la discorde »

  1. Coucou. Bravo à ces femmes qui défendent leur liberté. V’la Facebook qui sert au moins à quelque chose. Sinon carton rouge à Jean Claude qui vient spammer un tel sujet sans partager son point de vue masculin 😶.

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne pense pas que ce soit en rapport avec cet article, étant donné que Jean-Claude l’a aimé… Belle journée à toi 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s