La marjolaine

la-marjolaine_a-coquilles_wp

Une petite pointe de santé afin de nous mettre en forme ce mercredi !

La marjolaine ou origan des jardins est une plante cultivée pour ses feuilles aromatiques. Souvent assimilée à l’origan commun (origanum vulgare), et vice et versa, car elle partage avec celui-ci des vertus médicinales et aromatiques, elle est parfois appelée marjolaine des jardins, marjolaine officinale ou encore marjolaine à coquilles.

Quant à l’origan, il est aussi connu sous les appellations de marjolaine sauvage, marjolaine vivace, marjolaine bâtarde, thé rouge ou encore, mais plus rarement, origan vulgaire, d’où la confusion avec la marjolaine.

Le mot « marjolaine » est apparu en 1398. Il viendrait de l’ancien nom latin de la plante, amaracum, lui-même emprunté au grec amarakos. Une légende raconte que la plante fut créée par Vénus afin de soigner une blessure infligée par l’une des flèches de Cupidon.

la-marjolaine_origan_wp

Vertus médicinales de la Marjolaine

  • Antiseptique, chauffante et relaxante, elle est la « plante du sommeil » par excellence.
  • Son bienfait apaisant est dû à son essence riche en terpinéol (composé de la terpine, hydrate de térébenthine utilisé contre la toux, comme calmant), à ses terpènes (le terpène est un hydrocarbure naturel dérivé de l’isoprène produit par le métabolisme secondaire des plantes) et son tanin. Son huile essentielle est souvent employée pour les massages ou en application locale.
  • Elle a la réputation d’apaiser les maux de ventre liés à des règles douloureuses. Elle est dans ce cas utilisée en infusion. 40 à 50 g de sommités fleuries dans 1 litre d’eau bouillante à laisser infuser 5 à 10 minutes. 2 tasses par jour à consommer avant ou après les repas.
  • Elle est efficace pour soigner les aphtes, la gingivite et autres infections buccales.
  • Elle agit contre les troubles d’anxiété, de tristesse, de déprime.

la-marjolaine_fleur_wp

Découvertes récentes

– L’acide ursolique présent dans la marjolaine aurait un effet positif sur le traitement de la maladie d’Alzheimer.

– Des extraits de la plante peuvent diminuer la glycémie. Son acide rosmarinique, grâce à son pouvoir antioxydant, contribuerait à l’inhibition d’une enzyme augmentant le taux de glucose dans le sang.

Conseil

– Afin d’éviter les risques d’intoxication, la quantité de feuilles séchées de marjolaine pour une infusion ne doit surtout pas excéder 30 pincées pour 1 litre d’eau chaude.

– L’usage de cette plante est à éviter chez les enfants en bas âge ainsi que chez les femmes enceintes ou en allaitement.

la-marjolaine_officinale_wp

Alors, une petite infusion ce soir ?

Publicités

2 commentaires sur « La marjolaine »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s