« Geminoid »

Geminoid_Geminoid-F et son modèle2_2010_wp

Sur le plan de la robotique industrielle, le Japon est incontestablement bien loin devant tout le monde. Et la raison serait peut-être liée au phénomène qui s’accroît et auquel il est confronté depuis un certain nombre d’années, le vieillissement de sa population. Des savants imaginent alors des sortes de robots qui pourraient se mettre au service de cette population, comme de parfaits « maîtres d’hôtel » ou « dames de compagnie »

En 2014, pas loin de 300 sociétés se sont regroupées d’ailleurs en consortium afin de développer d’ici à 2020 une centaine de robots ultra-sophistiqués qui seraient comme des amis ou assistants.

Quant au Premier ministre, Shinzō Abe, il veut tout simplement organiser en 2020 des Olympiades de robots, en parallèle aux J.O. humains à Tokyo !

Et en la matière, un scientifique en collaboration avec son équipe a dépassé tous les autres en développant un concept pour le moins assez inquiétant, pour ma part, l’androïde (ou humanoïde)

Le professeur Hiroshi Ishiguro, roboticien japonais, chercheur en intelligence artificielle, et directeur de l’Intelligent Robotics Laboratory (Laboratoire de robotique intelligente), dépendant du Department of Adaptive Machine (Département des Systèmes machine adaptables), à l’Université d’Osaka, au Japon, a réalisé un humanoïde à l’apparence et au comportement réalistes jusqu’à laisser voir des mouvements du visage.

En juillet 2005, il présente l’androïde femme « Repliee Q1Expo », capable d’interagir avec les humains ; pouvant répondre aux humains qui la touchent.

En 2010, c’est le robot humanoïde « Geminoid-F », accompagné de la jeune femme qui lui a servi de modèle (photo ci-dessus), qu’il révèle lors de la conférence de presse du 3 avril à Osaka.

Geminoid_Geminoid-F et son modèle1_2010_wp

En 2012, il dévoile un prototype de la « famille » des « Geminoid », le « Geminoid HI-1 », la réplique de lui-même.

En 2013, le « Geminoid HI-4 », une large amélioration du premier en son genre, apparaît en tant que son parfait sosie.

En 2014, une conférence de presse s’est déroulée au musée national des sciences émergentes et de l’innovation qui accueillait ses deux nouveaux androïdes femmes au réalisme saisissant, Kodomoroid (kodomo signifiant « enfant » en japonais), la jeune femme, et Otonaroid (otona signifiant « adulte »), la femme adulte, qui illustraient les dernières avancées dans ce domaine. Les visiteurs du musée pourront les voir en action et interagir avec elles.

Geminoid_Kodomoroid et Otonaroid_2014_wp

À l’aide d’une série de servomoteurs (moteur électrique, hydraulique ou pneumatique jouant le rôle d’actionneur dans un système à régulation) et de muscles artificiels actionnés par air comprimé, les expressions faciales arrivent à une fluidité s’approchant des expressions du visage humain.

Au cours de cette conférence de presse, Kodomoroïd s’est prêtée au jeu de présenter le journal télé à la manière d’une présentatrice (du J.T. de 20 heures chez nous) et Otonaroid a discuté avec l’assistance. Elles ont surpris l’assistance par leur réalisme et le naturel de leurs expressions faciales. Au terme de cette conférence, un petit androïde minimaliste, Telenoid, capable d’interactions tactiles a été également présenté.

Pour le moment, ces prototypes ne sont qu’expérimentaux.

Je ne sais trop quoi en penser… Mais, je vous avouerais que cela me donne un peu quand même la chair de poule !

Et que deviendrons-nous humains dans quelques siècles ? Le monde ne risquerait-il pas un jour d’être gouverné par des humanoïdes où ce serait nous qui serions à leur service ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s