Le raisin

Le raisin_wp

Fruit de la vigne, ensemble des baies (grains) supportées par la rafle (ou raffle, ensemble des pédoncules soutenant les grains dans une grappe de fruits, mais aussi partie centrale de l’épi de maïs maintenant les grains et dont le synonyme est râpe) et formant une grappe.

Raisins de Corinthe : raisins secs à petits grains venant des îles ioniennes.

Le raisin_variétés_wp

Sources

– Le raisin frais est une source de vitamines B1 (thiamine), B2 (riboflavine)
Le raisin frais, les raisins secs et le jus de raisin sont une source de vitamine B6 (pyridoxine)
– Le raisin frais est une source de vitamine C.
– Le jus de raisin est une excellente source de manganèse pour la femme et une bonne source pour l’homme. Les raisins secs en sont une source.
– Les raisins secs sont une bonne source de cuivre. Le raisin frais en est une source.
– Les raisins secs sont une source de fer, de potassium et de phosphore.

Le raisin_couleur_wp

Bienfaits

Le raisin rouge a davantage d’anthocyanes (pigment végétal allant du rouge au bleu et appartenant à la classe de flavonoïdes) que le raisin vert ; antioxydants.

Le jus de raisin participe à la prévention des maladies cardio-vasculaires ; amélioration de la fonction endothéliale (capacité de dilatation et de contraction du tissu recouvrant la paroi interne des vaisseaux sanguins et du cœur), augmentation de la capacité des antioxydants du sang, baisse du taux du mauvais cholestérol ainsi que de la formation de caillots de sang et diminution de la tension artérielle.

Grâce aux nombreux flavonoïdes que comprend le raisin, ces puissants antioxydants permettent non seulement de prévenir ainsi des maladies cardio-vasculaires, mais ils contribuent également dans la prévention de certains cancers, notamment celui du côlon et ceux des globules blancs (leucémie, lymphome, par exemple), et de diverses maladies chroniques.

Des personnes sous chimiothérapie ont constaté une réduction de la fréquence de leurs nausées et vomissements grâce au jus de raisin qu’elles consommaient.

Le resvératrol, substance contenue dans le vin rouge, plus précisément une molécule qui se trouve naturellement dans la peau du raisin rouge ou  comme dans le chocolat, la mûre et la grenade, améliorerait les fonctions cognitives. Une récente étude américaine, publiée dans la revue Scientic Reports, affirme que cette molécule plus présente dans le vin rouge aiderait à combattre les problèmes de mémoire chez les seniors et permettrait de lutter contre la maladie d’Alzheimer. Cette étude a démontré qu’un ajout de 500 ml (2 tasses) de jus de raisin à l’alimentation des personnes en perte de mémoire (sans démence) optimisait leurs fonctions cognitives. Bien que les recherches en la matière n’en soient qu’à leur début, de tels résultats s’avèrent non négligeables.

Selon certains spécialistes, les composés phénoliques dans le vin rouge auraient des effets bénéfiques supérieurs à ceux du jus de raisin ; effet protecteur supérieur contre les troubles cardio-vasculaires en favorisant une bonne circulation sanguine.

Le raisin_vin_wp

Note

Il est conseillé une consommation modérée en alternant le jus de raisin et le vin rouge, soit 1 verre (25 cl) par jour au maximum.

Un commentaire sur « Le raisin »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s