Le melon

Le melon_wp

Plante annuelle rampante, de la famille des cucurbitacées, cultivée pour ses gros fruits, demandant de la chaleur et de la lumière.

Fruit sucré et parfumé de cette plante, arrondi ou ovoïde, vert, jaune ou brun clair, à chair orangée ou vert clair.

Melon d’eau : pastèque.

Melon en tranches et un demi-melon sur fond blanc

Sources

Les melons comme le cantaloup et le melon miel sont des fruits qui agrémentent tant les petits déjeuners que les desserts et amuse-bouches.

– Le melon cantaloup est une bonne source de vitamine C et le melon miel en est une source.
– Le melon cantaloup est une bonne source de vitamine A.
– Le melon miel est une source de vitamine B6.
– Le melon est riche en calcium et potassium.

Le melon_mielle_wp

Bienfaits

Des chercheurs ont identifié dans un type particulier de melon, le melon oriental, des composés odorants qui pourraient favoriser la prévention de certains cancers grâce à leurs effets d’antioxydants, contre la mutagenèse (production d’une mutation de l’ADN (étape initiale de la cancérogenèse ou carcinogenèse, processus de formation du cancer) portant sur des gènes impliqués dans le processus de la cancérogenèse), et sur la différenciation cellulaire*.

Les melons contiennent des puissants antioxydants, en majorité des caroténoïdes, plus précisément du bêta-carotène, précurseur important de la vitamine A dans l’organisme, (les melons orangés en contiennent davantage que ceux à chair plus claire) et des composés phénoliques. Le melon avec la mangue et l’abricot sont les aliments les plus riches en bêta-carotène. Selon le Fichier canadien sur les éléments nutritifs, le melon cantaloup totalise 85 % des caroténoïdes, soit 60 fois plus que le melon miel.

Le bêta-carotène est un antioxydant très bénéfique pour la santé. Il protège la rétine et améliore la vision nocturne. Il préserve la peau et favorise le bronzage. Il prémunit de l’arthrite inflammatoire et freine la progression de l’arthrite.

Le melon est diurétique grâce à sa richesse en potassium et en calcium ; le potassium favorise l’élimination d’eau en excès et empêche donc les gonflements liés à la rétention d’eau dans les tissus.

Sa teneur en potassium permet également la diminution des risques d’hypertension ; le potassium permet de rétablir un équilibre dans une alimentation trop riche en sodium. La moitié d’un petit melon représente 20 % des apports journaliers recommandés en potassium.

Le melon_nature_wp

Précautions

– Au réfrigérateur, le melon entier perd beaucoup moins d’antioxydants et de vitamine C que s’il est coupé en tranches.

– Le melon trop mûr, comme beaucoup d’autres fruits, produit et accumule de l’éthanol (alcool) altérant ainsi son goût. L’éthanol d’un fruit ne représente pas un danger mais pourrait présenter un risque chez les personnes allergiques à celui-ci. Généralement la réaction anaphylactique (réaction allergique sévère et rapide) à l’éthanol est en lien direct avec une consommation d’alcool, toutefois un cas a été déclaré faisant état de cette réaction causée par l’éthanol chez un individu non allergique au melon après avoir consommé un melon trop mûr. Bien que ce cas reste atypique, il nécessite cependant une mise en garde concernant la consommation de fruits trop mûrs chez les personnes allergiques à l’éthanol.

– La consommation de melons crus peut aussi occasionner une réaction immunologique chez les personnes allergiques à l’herbe à poux ou au pollen des graminées et d’armoise.

Le melon_jaune_Espagne_wp

Définitions

*La différenciation cellulaire : concept de biologie du développement décrivant le processus par lequel les cellules se spécialisent en une caractéristique cellulaire ; la morphologie d’une cellule peut radicalement changer durant la différenciation, mais le matériel génétique reste le même à quelques exceptions près.
– Une cellule capable de se différencier en plusieurs types de cellules est appelée pluripotente ; ces dernières sont communément nommées « cellules souches » chez les animaux et « cellules méristématiques » chez les plantes supérieures.
– Une cellule capable de se différencier en tous les types cellulaires d’un organisme est appelée totipotente ; chez les mammifères, seuls le zygote (œuf) et les jeunes cellules embryonnaires sont des cellules totipotentes, alors que chez les plantes, de nombreuses cellules différenciées peuvent devenir totipotentes.

La figue

La figue_figuier_wp

Fruit comestible du figuier, formé par toute inflorescence qui devient charnue après la fécondation.

Figue de Barbarie : Fruit charnu et sucré de l’opuntia (plante grasse originaire d’Amérique, à rameaux épineux en forme de raquette)

La figue_de Barbarie_opuntia_wp

Sources

– La figue séchée est une source de vitamine A.
– La figue séchée est une source de vitamine K. La figue fraîche est une source de vitamine K pour la femme seulement.
– La figue fraîche est une source de vitamine B1, B5 et B6.
– La figue séchée est une source de calcium.
– Les figues fraîches et séchées sont une source de cuivre.
– La figue séchée est une source de fer pour l’homme seulement.
– Les figues fraîches et séchées sont une source de manganèse.
– La figue séchée est une source de potassium.

La figue_arbre_wp

Bienfaits

Qu’elle soit noire, verte ou violette, la figue ayant une importante variété de vitamines et minéraux aiderait à prévenir de nombreuses maladies.

La pelure de la figue, généralement consommée, contient la majorité des antioxydants du fruit, comme le cas de nombreux fruits d’ailleurs.

Les figues de couleur foncée, telle que la variété « Mission », possèdent davantage d’antioxydants que celles de couleur plus claire ; de la même manière que la figue fraîche en comparaison à la figue séchée, dont cette dernière perd les pouvoirs de certains de ses  antioxydants les rendant neutres au cours du processus de séchage. Les vertus des antioxydants de la figue séchée sont inférieures à celles d’autres fruits séchés, notamment l’abricot, le pruneau ou le raisin.

Les figues fraîches et séchées renferment environ 30 % de fibres solubles et 70 % de fibres insolubles. L’équivalent d’1/4 de tasse (60ml) de figues séchées fournit 10 % des apports quotidiens recommandés en fibres pour les hommes de 19 ans à 50 ans et 15 % pour les femmes du même groupe d’âges. Elles participent donc à réguler les taux sanguins de cholestérol, de glucose, d’insuline et peuvent contribuer au traitement des maladies cardio-vasculaires et du diabète de type 2 ainsi qu’à maintenir une bonne fonction intestinale.

La figue séchée contient des nutriments en nombre supérieur à ceux des canneberge, datte, raisin et prune séchés.

Malgré que les produits laitiers s’avèrent être la principale source de calcium, la figue séchée en concentre plus que la plupart des autres fruits. Or, la proportion de calcium qui va agir dans l’organisme par rapport à la quantité absorbée de certains végétaux est variable ; certaines substances naturelles des végétaux diminuent l’absorption de ce minéral dans l’organisme. Bien que cette proportion de calcium de la figue séchée ne soit pas connue, elle demeure un bon moyen d’augmenter l’apport en calcium.

La figue_opuntia_wp

Précautions

– Un résultat de recherche récent a démontré que 78 % des individus allergiques au pollen de  bouleau présentaient un test allergique positif à la figue fraîche, en comparaison à 10 % pour la figue séchée ; la forte ressemblance des petites protéines (peptides) que renferment la figue avec les protéines allergènes du bouleau pourraient expliquer ce lien entre l’allergie du bouleau et celle à la figue fraîche.

– Il est conseillé aux individus souffrant de troubles intestinaux d’être vigilants concernant la consommation de certains fruits frais (fraise, framboise, mûre) et secs (figue, datte, pruneau) afin de détecter une éventuelle intolérance.