Assurance vie, assurance profit !

Assurance vie, assurance profit_wp

Selon un récent reportage, 9 français sur 10 souscriraient chaque année une assurance vie afin de transmettre leur patrimoine après leur mort. Certains souscripteurs y apposent le nom de leur descendance, tandis que d’autres y nomment une association à but humanitaire. Elle s’établit soit dans une agence d’assurance classique, soit dans un établissement bancaire. Du vivant des personnes ayant consenti à cette assurance, tout se passe bien, mais lorsqu’elles viennent à décéder, le profit n’est pas par principe pour celui à qui nous pensons.

Ce reportage a montré alors qu’un véritable parcours du combattant se mettait en place pour les bénéficiaires de l’assurance vie. Les assurances et les banques chez lesquelles elles ont été souscrites emploient les méthodes les plus viles afin de ne pas payer les bénéficiaires, car ces dernières se révèlent être une vraie source de profit pour celles-ci.

Ainsi, l’un des couples du reportage bénéficiaire d’une assurance vie s’est battue 5 ans avec la banque qui devait lui verser la somme acquise durant 30 ans ! Le montant de l’assurance vie s’élevait tout de même à 300 000 euros ! Raison pour laquelle la banque a usé de toutes les stratégies possibles et imaginables pour s’éviter de perdre la poule aux œufs d’or ! Il a fallu qu’une association des droits du consommateur intervienne pour que ce couple soit enfin payé et avec les intérêts !

Certains bénéficiaires ne savent même pas qu’ils sont les héritiers d’une assurance vie, puisque malgré une loi récente obligeant les assurances et les banques à rechercher les éventuels héritiers, toutes ne jouent pas le jeu, sachant qu’au-delà d’un délai de 30 ans de prescription fixé par la loi, si aucun héritier ne se fait connaître, la somme de cette assurance revient systématiquement à la banque ou à l’assurance concernée.

Pour les associations, notamment celle des restos du cœur intervenant dans le reportage, elles sont soumises au même traitement. Ainsi, l’un des responsables d’une antenne des restos du cœur explique en montrant à la caméra, preuve à l’appui, qu’il est courant qu’il reçoive une lettre datée du jour d’un organisme bancaire ou d’assurance quelconque lui informant d’un montant à percevoir d’un souscripteur décédé depuis plus de 10 ans !

Nonobstant 9 français sur 10 souscriraient une assurance vie, je resterai le 1 sur 10 qui préfère donner tout de son vivant ou prévoir une autre garantie pour mes proches afin de leur éviter le marasme d’une telle situation.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s