Les gourmandises de Noël

Les gourmandises de Noël_macarons_gâteaux_wp

Noël approche ! L’une des plus belles périodes de l’année qui fait la joie des plus petits comme des plus grands. Ce moment empli de mystère, de lumière, de sérénité, de trêve…

Cet instant de quarante-huit heures, du jour du réveillon à celui de Noël, durant lequel tout un chacun en son for intérieur, même les plus réfractaires d’entre nous, se laisse bercer par la magie de Noël.

Cette occasion aussi où nous faisons un bilan de notre année avant de penser à prendre nos nouvelles et bonnes résolutions pour le nouvel an.

Cette durée où nous retrouvons notre âme d’enfant. Ce laps de temps où notre esprit voyage entre contes de fée et délices culinaires…

Ah ! Le repas de Noël ! Le repas du réveillon qui précède l’ouverture des cadeaux mystérieux que le Père Noël viendra déposer dans la nuit au pied du sapin.

Cette soirée avec la famille réunie autour d’une belle et bonne table avec laquelle nous partageons un agréable moment de convivialité et durant laquelle nous dégustons les saveurs du repas de Noël que certains ou certaines ont passé la journée à préparer avec amour. Cette soirée aux couleurs de fête où les petits plats sont mis dans les grands dévoilant un menu qui se veut original…

L’écriture maladroite parfois, l’énoncé des plats un peu alambiqué, une découverte de mets inconnus, un nouveau monde gastronomique qui se révèle à nous comme une série de courriers que nous ouvririons pour prendre connaissance de son contenu, à la manière d’un professeur qui décrypterait les copies de ses élèves autant que les lettres des parents…

Les gourmandises de Noël_donuts_wp

Voici donc en apéritif une boisson au choix accompagnée de ses mises en bouche : les trois farandoles des aïeux :

« Il est arrivé une catastrophe à la maison hier soir: Julie est revenu de l’école avec des poux pleins la tête. Nous lui avons coupé les cheveus pour la soignée. C’est pour sa quelle porte un bonnet. Merci quelle le garde en classe passque comme sa sa évite quelle en ai d’autres et en plus elle a un peu honte avec ses cheveus coupes. Merci monsieur, on va sans sortir vous en faite pas. »

« Vous dites sur la feuille que mon fils a triché. Franchement, y’a jamais eu un but daccordé avec un hors jeu que l’arbitre avé pas vu? Alors si vous l’avé pas pris en flagrant délis, c’est trop tard! Merci davance. »

« Veuiller escusé mon fils qui en se moman na pas le tant de faire ses devoirs passque je suis encore enceinte passque mon ex mari est revenu me voire et sa na pas loupé pourtan sétait juste une fois. Du cou je vomi tout le tant et Franck pleure a la maison passque je cri et il doit socupé de ses frères et sœurs mais moi je ne peus pas. »

Les gourmandises de Noël_macarons_wp

En entrée : Rouget aux fruits de la passion sur son lit de mousse d’asperges, suivi d’une caille rôtie et son vol-au-vent aux saveurs orientales :

« Question du professeur de latin : Aqua vient du latin et signifie eau. Citez cinq mots commençant par le préfixe aqua. Donnez-en le sens en précisant son rapport avec son étymologie.
Réponse de l’élève : Aquarium : rectangle avec des poissons. Aquaçasert : je ne sait pas. Il n’y a pas assez de lignes »

« Question suivante : Beaucoup de mots français ont une étymologie latine. Citez-en et soulignez le radial latin.
Réponse : Aéroport : aéro veut dire avion »

En plat : Anguille farcie aux châtaignes et aux truffes avec son panaché de légumes croquants, suivi d’un gallinacé au vin rouge accompagné de sa déclinaison de tomates :

« Question du professeur de physique et de chimie : Principe de production électrique. Expliquer comment on produit de l’électricité avec du charbon.
Réponse : Charbon + savant = électricité.
Correction du professeur : Leçons non apprises + interrogation = mauvaise note »

« Question du professeur de français : Citez le poème de Victor Hugo pour sa fille Léopoldine et expliquez ce qu’il évoque.
Réponse : Le lac. Sa fille s’est noyé dedans à Mascaret en Normandie »

Assiette de fromages variés avec sa salade au vinaigre de cidre de Kühne Vitasur :

« Sujet donné par le professeur de géographie : L’Allemagne.
Exposé de l’élève : L’Allemagne est constitué d’un peuple qu’on les nomme (landers) la population est constitué de 83 million d’habitants dont 230/km par heure. Les territoire allemands ont des fleuves qu’on les appeles : le Rhin, la Bethume. L’Allemagne est un pays qui possède 87 % de français et dont le reste ne contient que les allemands. »

En dessert : Assortiment de petits fours ou variation de sorbets ou de glaces avec son coulis de fruits rouges :

« Question du professeur de musique : Citez trois instruments de musique dont un parmi les cordes, un parmi les instruments à vents et un parmi les percussions.
Réponse de l’un de ses élèves : Les cordes : le piano à queue, passq’y l’a des cordes sous le capot. Les vents : le piano à queue, passq’y l’a le capot ouvert pour que le vent soufle sur les cordes. Les percussions : le piano à queue, passq’on tape sur les touches pour sortir la musique. »

Les gourmandises de Noël_muffin_wp

Et en clôture de ce somptueux et copieux repas, un bon petit digestif : Armagnac, Cognac ou autre alcool fort, voire même très fort pour faire passer le tout !

Ah ! Noël ! Ce moment où les légendes urbaines ressortent de notre imaginaire, où nous voudrions voir ses fameux miracles ! Mais, ces prodiges ne sont ni l’un ni l’autre, ils sont issus du collège dans lequel deux de mes proches enseignent, collège qui n’est pas en Zone d’Éducation Prioritaire et qui est situé dans une petite ville de l’Eure, ville qui n’est pas encore touchée par la forte délinquance et les divers problèmes sociaux rencontrés dans les grandes villes.

Ah ! Noël ! Si seulement le Père Noël pouvait exaucer nos vœux, à nous, les adultes sages !

La « rébellion » too much !

rébellion too much_wp

Depuis un certain temps déjà, un nouveau mouvement est apparu sur la toile, celui des filles qui refusent de s’épiler pour la simple raison d’avoir la liberté d’exploiter leur corps comme elles le veulent. Elles se rebellent contre les diktats de la mode qui imposeraient l’obligation de l’épilation pour les femmes et montrent donc leurs jambes et leurs aisselles au naturel.

Waouh ! Quelle rébellion !

Or, certaines vont encore plus loin ! Se teindre les poils des aisselles ! Super ! Quel chic !

Une américaine de 17 ans s’est ainsi révoltée sur Internet en se montrant sur YouTube les bras en l’air avec les poils des aisselles teints en bleu fluo ! La classe ! Je passe sur le détail qui tue du superbe tatouage du dessous de son avant-bras représentant une baignoire ! Malheureusement pour cette américaine, elle ne semblait pas être suivie par ses congénères. Mais ! Rebondissement ! Quelques semaines après la mise en ligne de ses photos, une coiffeuse de Seattle a créé le buzz ! Elle a publié sur son blog un véritable manuel d’utilisation en détaillant les différentes étapes à reproduire pour une teinture parfaite de ces fameux poils des aisselles ! Suite à quoi, de nombreux réseaux sociaux se sont vus inondés de photos diverses et variées de filles s’affichant les bras en l’air avec les poils des aisselles colorés en bleu, rose, jaune, vert flashy !

À quand les photos de femmes à jambes rebindaines avec les poils teints en couleur pétante ?

Alors, les filles, si vous êtes tentées… Bientôt c’est le nouvel an. Si avez prévu de sortir en discothèque, bien que le mot ne soit certes plus approprié aujourd’hui et encore moins avec l’effet bœuf que vous allez provoquer, enfin bref, disais-je, si vous sortez, en discothèque, vêtues d’une robe courte avec un décolleté bandeau ou des bretelles pour l’occasion et souhaitez faire la différence avec les autres filles, la solution est là ! Teignez-vous les poils des aisselles, des jambes et bien évidemment les cheveux à la couleur fluo de votre choix ! Plus besoin de collants, vos poils feront l’affaire ! Et si vous êtes prises par l’ambiance, n’hésitez plus à lever vos bras pour danser sur la musique endiablée ! Osez-vous aussi à vous lancer dans un petit french-cancan sur une musique rythmée afin de mettre en évidence la superbe coloration du système pileux de vos jambes ! Non seulement, vous rivaliserez avec les spots ou boules à facette de la boîte de nuit, mais surtout, je ne vous en dis pas plus sur l’effet glamour que vous produirez sur la gent masculine !

Alors les filles ? Prêtes à relever le défi ?

Je ne sais pas, vous ? Mais, pour ma part, je ne me sens pas vraiment partante pour ce genre de rébellion !

Je suis d’une époque générationnelle, où notre rébellion, à nous, a trouvé sa victoire dans l’effondrement du mur de Berlin, où nous avons connu les attentats de l’IRA, dont l’une de mes amies étudiantes irlandaises de l’époque a perdu ses parents dans le pub qu’ils tenaient lors d’un attentat à la bombe. Je suis de la génération des restos du cœur, des chanteurs sans frontières, etc.

Je suis donc quelque peu désappointée lorsque je vois cette nouvelle génération de jeunes filles qui n’a pas d’autre combat plus important à mener que celui-là !

Enfin, à chacune sa rébellion !

Passe-moi ton stylo ? Ton… quoi… ?

ton stylo_Ton_quoi_wp

À la rentrée 2016, la plupart des écoles primaires finlandaises suivront l’exemple de la rentrée scolaire de 2014 des 45 états américains sur 50, celui de l’abandon de l’écriture manuscrite au profit de celle dactylographique. Les claviers et écrans d’ordinateur viendront officiellement remplacer le papier et le stylo.

Adieu l’apprentissage des belles lettres que nous apprenions à former lorsque nous étions enfants. Adieu à l’excitation que nous ressentions lors de l’achat de nos trousses, stylos, gommes, crayons, cahiers, agendas, etc. Adieu aux cinq cent lignes que nous devions correctement écrire pour cause de bavardage. Adieu aux belles présentations que nous apportions sur nos cahiers avec notre stylo-plume…

Surtout, adieu les listes de Noël que nous nous appliquions à élaborer avec notre plus belle écriture avec fierté pour la transmettre ensuite au Père Noël. Et plus tard, adieu les petits mots doux laissés sur un post-it collé sur le réfrigérateur à son amoureux ou amoureuse…

Or, selon le Conseil National de l’Éducation finlandais, ce changement serait inévitablement nécessaire dans notre société actuelle, allant même jusqu’à dire : « Avoir de bonnes compétences dactylographiques est devenu d’importance nationale. Ce changement apparaît comme un bouleversement culturel majeur mais il est pertinent pour la vie quotidienne »

Le seul problème est que l’écriture manuscrite favorise la mémoire et la précision, ce qui n’est guère le cas avec un clavier d’ordinateur. Les enseignants, plutôt favorables à cette réforme, devront donc apporter d’autres solutions pour stimuler la mémoire de leurs élèves. Quant à l’écriture manuscrite, elle sera proposée en option.

Que penser de cette réforme ?

À chacun son opinion. Pour ma part, j’aurai préféré que l’écriture dactylographique soit, elle, en option. Je ne suis pas vraiment convaincue que ce changement sera forcément judicieux pour nos générations futures, qu’il pourra les aider à mieux s’intégrer au monde réel.

Que feront-elles si un jour l’informatique disparaît pour X ou Y raison ? Si notre société à venir devait se retrouver au point de départ avec seulement du papier et un vulgaire crayon en bois ?

Quoi qu’il en soit, mon souhait le plus cher est pourvu que la France ne soit pas touchée par ce phénomène !