Chat alors !

Chat_wp

Tous les heureux propriétaires d’un ou de plusieurs chats connaissent fort bien les vertus apportées par ces petites ou grosses boules de poils !

Pour les autres qui seraient réticents à ces animaux ou craintifs vis-à-vis d’eux, voici cinq arguments, prouvés scientifiquement, qui pourraient leur permettre de se réconcilier avec ces charmantes petites bêtes :

Chat_pensif_wp

1 – Une intelligence

Malgré les contempteurs des félidés défendant l’idée que les chiens sont plus intelligents que les chats, une étude livrée par un professeur en psychologie de la « Carroll University » dans le Wisconsin aux États-Unis a prouvé que les chats nous rendaient plus intelligents. Suite à un test d’intelligence mené sur 600 étudiants, il a été constaté que les détenteurs d’un ou de plusieurs chats avaient des meilleurs résultats à ce test. Ces résultats ont permis de distinguer une divergence de comportement et de capacités intellectuelles. Les amateurs de chat sont plus introvertis et sensibles tout en étant plus ouverts d’esprit, contrairement aux amateurs de chiens qui sont davantage extravertis et conventionnels.

Chat_contorsion_wp

2 – Un anti-stress naturel

La « zen attitude » est en corrélation avec le sommeil du chat par rapport à celui du chien. Un chaton dort en moyenne 22 heures par jour contre un chiot qui n’en dort que 20 heures. Le chat adulte dort de 16 heures à 20 heures, inversement au chien adulte qui n’a besoin que de 9 heures à 12 heures de sommeil par jour. Les cycles de leur sommeil sont également différents ; un chat a un cycle de sommeil qui dure plus longuement que celui du chien qui est entrecoupé. Pareillement, un chat a moins besoin de se dépenser qu’un chien. Le caractère et le comportement aussi distincts de ces deux charmants animaux, quoi que nous en disions, ont un impact différent sur leur maître. Le caractère ainsi plus nonchalant, plus calme du chat, à l’opposite de celui du chien plus fougueux, plus nerveux, pousse son maître à être donc plus zen. Un autre facteur à prendre en compte et non des moindres est le « ronron » qui se veut thérapeutique. Il a un effet très bénéfique sur notre sommeil, le rendant de meilleure qualité. Ce fait a été notamment et surtout constaté chez les nourrissons qui s’endormaient plus rapidement et dont leur sommeil était moins agité en présence d’un chat qui ronronnait. Tout comme le contact avec le chat a prouvé qu’il était un anti-stress naturel. Preuve à l’appui. La marque « Purina » a avancé la théorie que de passer 15 à 30 minutes avec un chat pouvait améliorer l’humeur et a demandé au site « SoulPancake » de procéder à un test afin de vérifier cette thèse. Des personnes souffrant de stress chronique ont été invitées à entrer dans une pièce où une armada de chatons a débarqué, ne demandant qu’à jouer et avoir des câlins. Résultat de cette expérience, ces personnes sont ressorties, un peu à reculons, les nerfs détendus.

Chat_dort_wp

3 – Une aide à combattre les allergies

Contrairement à l’idée reçue de l’allergie au chat, des chercheurs, spécialistes en la matière, ont découvert qu’un contact précoce et prolongé, de jour comme de nuit, avec le chat éviterait des troubles respiratoires tel que l’asthme, certaines allergies et l’apparition de l’eczéma.

Chat_coccinelle_wp

4 – Des déjections thérapeutiques

Des chercheurs en immunologie de l’École de médecine de l’Université du New Jersey ont découvert la capacité du parasite « Toxoplasma gondii », présent dans le caca du chat et des félidés en général, à stimuler le système immunitaire amenant notre organisme à détecter les cellules cancéreuses. Bien que ce parasite soit également à l’origine de la toxoplasmose, il pourrait toutefois servir de vaccin anti-cancer dans une version révisée qui forcerait ainsi notre corps à produire des cellules pour l’aider à combattre les tumeurs. Dans l’attente de cette révolution, les chats luttent d’une autre façon contre le cancer à l’aide de l’initiative de Tom O’Connor et d’Eddie Peña. Au 1er décembre dernier, ces deux anciens diplômés de l’Université de Georgetown à Washington aux États-Unis ont créé le site www.catsvscancer.org proposant aux internautes de visionner des vidéos d’adorables chats. Les revenus générés par la publicité et les fonds récoltés grâce aux annonceurs présents sur le site sont reversés à diverses associations partenaires engagées dans la recherche contre le cancer. Les internautes peuvent aussi contribuer à la collecte via le bouton « Donate Meow ».

Chat_pc_wp

5 – Une source de revenu

De plus en plus les chats ont la cote sur Internet. Ils sont devenus des stars du web. Et ce ne sera certainement pas les maîtres de ces pelotes tout en poils qui s’en plaindront ! Tout du contraire ! Puisque la médaille d’or revient aux propriétaires du chat le plus grincheux du monde qui ont engrangé la coquette somme de 100 millions de dollars en deux ans ! Le chat est bien une véritable mine de diamants dont le filon n’est pas prêt de s’épuiser !

Chat alors_balance_wp

Et donc, chat alors ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s