Les vilaines colonies de vacances

Les vilaines colonies de vacances (enfants)

Ne pouvant faire référence à une célèbre chanson d’un chanteur français qui a largement fait ses preuves dans le temps, ici, les « jolies » colonies de vacances peuvent se transformer en voyage au bout de l’enfer.

Récemment, j’ai vu un reportage sur ce sujet qui m’a littéralement coupé le souffle ! N’importe qui, en France, peut créer une colonie de vacances ! Il suffit simplement de préparer le projet, de transmettre la demande d’acceptation et, suite à une convocation, de le présenter au ministère de la Jeunesse et des Sports et de la vie associative. Après un délai d’attente deux à trois semaines, l’accord est donné ou refusé. Dans le cas de ce reportage, l’accord a été obtenu. Et je vais vous résumer ce cas. Incroyable !

Deux journalistes se font passer pour deux quidams souhaitant créer une colonie de vacances. En caméra cachée, ils se présentent donc, après avoir reçu leur convocation, devant une employée du ministère en question et lui définissent leur projet dit « pédagogique », j’adore ce terme… Le projet est une colonie de vacances accueillant des enfants de six à neuf ans, avec des activités, peut-être en forêt ou pas, n’étant pas encore décidées, en fait des activités qui seront proposées en fonction de ce qui se présentera sur place. Les journalistes insistent sur le fait qu’ils n’ont absolument aucune expérience avec les enfants. Sur ce, l’employée sort du tiroir de son bureau des sortes de formulaires expliquant les dangers sur la drogue, les risques de grossesse chez les jeunes participantes, etc. Il est vrai, pour des enfants de six à neuf ans, il est utile d’insister sur les risques pour les filles de tomber enceinte ! Puis, l’employée spécifie que ce n’est pas important d’avoir une expérience dans le domaine de l’enfance, il faut juste veiller à la sécurité des enfants. Et c’est tout ! Après trente minutes d’entretien, les deux journalistes quittent le bureau et deux semaines plus tard reçoivent l’acceptation du ministère pour leur colonie de vacances ! Mais, l’une des journalistes se questionne sur le fait qu’aucun extrait de casier judiciaire ne lui ait été demandé, ni à elle ni à son collègue. Elle téléphone de nouveau à l’employée et lui pose la question. Celle-ci lui répond que ce n’est pas utile pour les organisateurs, cela l’est seulement pour leurs moniteurs, et seulement, pour ceux qui n’auraient eu qu’une condamnation de plus de deux mois avec sursis et peu importe le motif de la condamnation ! Ahurissant !

Et ce n’est qu’un résumé fort succinct de ce reportage.

Dans celui-ci, il est aussi malheureusement évoqué des décès d’enfants, de jeunes adolescents qui ont péri à cause des négligences, des manques d’expériences et surtout de l’inconscience, au nom du dieu argent, de ces « n’importe qui » jouant les directeurs de colonies de vacances et ces fonctionnaires de l’État peu scrupuleux qui accordent à ces « n’importe qui » l’irresponsabilité à s’occuper de nos enfants !

Alors à toutes les mamans et tous les papas, faites extrêmement attention à qui vous confiez vos petits bouts ou grands, en pensant que cela n’arrivent qu’aux autres !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s